Mise à jour le Décembre 2016
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Dimanche 26 2017 17:46 (Paris)

Le goût de la trahison trempée dans le fiel d’une amitié

Marginelle Israël : femme créole sous le couvert de multiples personnalités

« Mon Dieu, protège-moi de mes amis.
Quant à mes ennemis, je m’en charge. » (Saint-François D’assise)

Par Marie Flore Domond

Comme en témoigne le réalisateur, Harry Charles, c’est l’urgence de s’ouvrir personnellement une porte, de se frayer un chemin qui est le principal motif de sa première comédie dramatique : ADIOS AMIGOS. Tout porte à croire que scénariste de profession n’en pouvait plus d’attendre que ses histoires soient à la merci des autres. A ses dépens, il a vite compris que la réalisation d’un film n’était pas de tout repos, surtout quand tout doit être exécuté par les moyens du bord.

Le tournage a duré quatre mois en raison de nombreux inconvénients, particulièrement, la disponibilité des acteurs, a-t-il avancé. Il a avoué également avoir assumé plusieurs rôles à la fois lors du tournage. En lui tirant les vers du nez au cours du bref entretien qu’il a pu m’accorder, il a admis que les quelques chansons qui constituent les trames sonores du film ne sont que provisoires pour cause de droits d’auteur. On peut donc s’attendre à des modifications majeures d’ici l’apparution du film sur DVD. Ceux qui ne veulent pas perdre de vue le nouveau venu du monde cinématographique auront intérêt à surveiller COUP DE FOUDRE, qui sera toutefois produit et réalisé par l’équipe de S.E.S films, dirigée par Frantz Saint-Louis et Rony Siméon.

Le personnage de Marginelle Israël se transpose en Fleurs de brouillard

Adios Amigos raconte une aventure rocambolesquement d’un compatriote qui accueil à bras ouvert deux anciens amis venus d’Haïti. Les deux frères sans-papiers ne se doutent pas du cynisme de cet ami de la famille qui profitera de leur situation précaire pour monter en épingle une arnaque au détriment de ces derniers. L’improbe individu ne tardera pas à métamorphoser une fripouille complice dans une tour de compromissions et d’imposture. On pourrait dire que Marginelle Israël dit Madj incarne des Fleurs de brouillard se décomposant, à tour de rôle, en pétales de bluff. Le deux victimes feront-ils face à ce leurre pour pouvoir enfin faire l’inventaire de leur excès de confiance ?

Les spectateurs découvriront que l’univers du bluff impose impitoyablement ses lois de l’échappatoire continuelle. Le réalisateur manipule, à ce stade, avec humour, les pièces maîtresses qui font l’agrément du multiculturalisme. En tout cas, le pluralisme linguistique se fait sentir à travers quelques répliques en : anglais, arabe, italien, français, y compris les objets typiques de la communauté musulmane foulard marocaine etc. De plus, ne chercher pas plus loin pourquoi le titre du film est en espagnol ! Pour Harry Charles ce n’est qu’une particule linguistique des autres cultures utilisées parmi tant d’autres dans la langue créole de façon courante ; en faisant référence à un exemple d’anglicisme que je préfère taire.

Emprunter une posture déloyale pour désamorcer la traîtrise de l’amitié

Marginelle Israël qui incarne la femme perturbatrice de l’histoire ne se sent guère inconfortable par rapport à son rôle. Car pour elle, non seulement dans chaque créature féminine, il existe une magouilleuse, mais elle est convaincue qu’elle s’est mise dans la peau de son personnage pour transmettre une leçon de vie.

Élan solidaire

Elle s’est portée à la défense du réalisateur qui a choisi un environnement, un décor très restreint qui se limite entre deux appartements et un parc. Alors que le réalisateur m’a confié que ce sont surtout les contraintes économiques qui ont occasionné ce dépouillement panoramique, elle est d’avis que l’aspect du dépouillement était nécessaire pour exhiber la réalité des nouveaux arrivés et que l’univers du bluff n’est pas plus reluisant que cela.

Commentaires en vrac

Quant au clin d’œil sur la communauté arabe, je lui ai demandé si campé de tels rôles à la Rock et belles oreilles (RBO), un groupe humoristique québécois reconnu pour son humour décapant, ne constituaient un risque potentiel de soulever la susceptibilité de membres concernés ? Elle a répondu ceci : Au contraire, c’est justement pour désamorcer la naïveté des nouveaux arrivants qui ont des approches différentes et qui utilisent à tort et à travers des expressions qui ne représentent pas nécessairement le respect de la culture des autres au sein de la société québécoise.

J’ai voulu savoir si Marginelle était une femme branchée autant que le personnage de sa première prestation sur grand écran. Elle s’est affirmée en tant qu’une « mère cinq étoiles » en spécifiant que ses enfants passent avant toute chose. Il ne faut pas se fier sur l’apparence, Madj ne sort pas souvent. Cependant, être actrice et mère, c’est rock en Roll. Il y a toutefois un bon côté à tout. Les enfants apprennent à être plus responsables. Il m’arrive de faire la cuisine au téléphone avec mon aîné.

Impression personnelle

À sa manière, le réalisateur dénonce les abus de confiance de l’amitié, tout comme plusieurs formations musicales haïtiennes qui ne cessent de marteler que si on ne peut pas badiner avec l’amour, il en est de même pour l’amitié. Cette tranche de vie racontée dans le film donne raison au chanteur visionnaire, Ansy Dérose. Ce dernier qui a pris position au sujet des rapports amicaux, probablement par réflexe d’auto protection, en inscrivant dans une de ses compositions, un message de sagesse qui articule ceci :

(...) Viv viv ou jan Bondye voye
Ou va wè
ou pap pè wa lisifè
Jodi demen si dyòl pa gou
Yon jou konsa sa va chanje

Pa rakonte zanmi zafè-ou
Ou menm pou kò-ou ka chanje san-ou
Avèk kouraj ouwa va travay
Si ou gen la fwa
Si ou gen savwa

Enfin, lorsqu’on traduit la pensée de l’artiste dans la langue de Molière, elle se résume en ces quelques simples mots : Les deux pôles d’équilibre indispensables à la vie humaine sont la FOI et le SAVOIR.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami