Mise à jour le 1er décembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Samedi 20 décembre 2014 10:39 (Paris)

Accueil  »  Culture  »  Musique
Historique de l’accordéon diatonique

L’accordéon diatonique est né en 1829 et son papa avait pour nom Cyril Demian. Son lieu de naissance est Vienne, Autriche.

C’est un instrument portative à sons fixes qui fonctionne d’après le principe de l’anche libre. A sa naissance , il ne possedait qu’un clavier unique, le deuxième clavier d’accompagnement est venu progressivement le completer.

Il est l’ancêtre de l’accordéon, aussi connu comme un instrument populaire lié aux musiques traditionelles du monde entier.

Par Marlin Augustin

Diatonique ou bisonore, selon que l’on tire ou l’on pousse sur le soufflet en appuyant sur un même bouton, on obtient deux notes différentes. Il ne possède pas tous les démi-tons. On le trouve dans différentes tonalitées.

A Rodrigues, il est présent depuis vers 1870, l’héritage de la France, par ses marins en escales , en partance pour les Indes cherché les épices. Géographiquement l’Ile se trouvait sur leur route ....tout en étant la plus petite des mascareignes. Ces marins qui sont habités l’Ile avec leur instruments avaient pour noms ; Gontran et Legoffe ( d’oû je suis un descendant de part mon arrière - arrière G’Père, Désiré Le Goff.

Aujourd’hui les vieux airs français comme Etoile des neiges, Ma petite folie ou S’il y a des étoiles, qui étaient mes premier morceaux joué à l’âge de 5 ans, se mélangent encore avec les Kotis , Polka, Mozok (majurka) Lavals (valse) ainsi que le séga pour faire danser nos ainés ainsi que nos jeunes. Celà se passé les dimanches à partir de midi à 18h.

Pour pouvoir preservé cette heritage culturelle :-

- Une école de formation pour des aspirants accordéonistes est né à Malabar, au centre de l’Ile , avec un moyen limité, depuis fevrier, 2001.

- Une association des accordéonistes a vu le jour en avril, 2001.

- Stages de formation pour la reparation/accordage a été donné, très bénéfique, par le Centre Charles Baudelaires/Ambassade de France à Maurice.

- Stage de fabrication toujours par Centre Charles Baudelaires/Ambassade de France à Maurice.

Un premier prototype a vu le jour en avril , 2004, nommé Bella. Pourquoi Bella, une branche d’acajou au centre ,victime du cyclone Bella.

A suivre.....






BÔ KAY NOU
Liens Commerciaux


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami