Mise à jour le 15 septembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mardi 21 octobre 2014 12:19 (Paris)

Accueil  »  Culture  »  Littérature
LE CRI DU COEUR D’UNE MAMAN "Ce livre est une invitation à l’observation"


A mes frères, tueurs d’Haïti
Oh combien de pères, combien de mères et d’enfants
Qui sont éliminés par vos mains criminelles
Semence de la mère Patrie, ramassée a la pelle
Et jetée dans des cales comme des esclaves d’antan

Combien de jeunes vies, sacrifiées, a jamais,
Qui, têtes pleines de projets, croyaient en leur avenir
Moisson de la même patrie, gaspillée pour le pire
Dure réalité pour les rêveurs de paix

Oh combien d’innocents sont tombés sous vos balles,
Dans nos rues, transformées en champ de guerre, champ de batailles

Par RITA BARRELLA PEAN

Par vos frères et sœurs sortis des mêmes entrailles
D’une Haïti chérie, née en vainquant le mal etc...

Ne cherchons pas à étancher notre soif de liberté en buvant la coupe de l’amertume et de la haine. Nous devons a jamais livrer notre bataille sur les hauts plateaux de la dignité et de la discipline. Il ne faut pas que notre revendication créatrice engendre la violence physique. Encore et encore, il nous faut nous dresser sur les hauteurs majestueuses afin d’opposer a la force matérielle la force de l’âme.
Dr Martin Luther King

Ce livre est une invitation à l’observation.
Ces textes sont le cri poignant du cœur lacéré d’une mère souffrant terriblement de la mort tragique de son fils Romeo. Ils révèlent la profondeur de cet être meurtri par la douleur mais capable de tendre la main a l’humanité…

Main pressant la sonnette d’alarme pour inviter les hommes à « se DIVINISER » en s’HUMANISANT…

Ce texte est un cri lancé à tout le peuple haïtien, cri d’alarme face a l’indifférence, face a la misère, face a l’ignorance face a l’indiscipline, face au désordre, face a l’anarchie.
C’est un cri de détresse, de désespoir mais aussi d’espoir car c’est une invitation qui est faite à chacun de nous pour qu’il pose sa pierre, dans la mesure de ses possibilités, à la construction du pays.
C’est un cri d’amour pour un Pays qui est le nôtre, qui s’en va à la dérive.
C’est un cri lancé aux dirigeants pour qu’ils sachent que nous tous, sommes fatigués dans le désert ou nous nous trouvons et que nous voulons espérer qu’ils prendront la voie qui nous mènera un jour a la terre promise.

Mères attristées, etc..
Mères angoissées, etc…
Mères agitées, etc…
Mères apeurées etc….

Pour qui sonne le glas ? À la page 24
Il sonne pour celui que tu viens de tuer
Il sonne……

Suivi de ce magnifique poème en Créole
YON LÒT AYITI page 27
Koute
Koute
Koute Frѐ’m, koute sè’m
Tanbou ap woule
pѐsonn pa tande
Tanbou ap frape
pѐsonn pa tande
Tanbou ap gronde
pѐsonn pa tande
zorѐy nou bouche
Koute frѐ’m, koute sѐ’m
pa reklame dwa
panse a devwa etc..

Pour acheter ce livre : Tel : (509) 3454-0333




BÔ KAY NOU
Liens Commerciaux


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami