Mise à jour le 12 octobre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 19 octobre 2017 11:11 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Annee 2012
PORTRAIT D’UNE FEMME HAÎTIENNE QUI OEUVRE DANS LA COMMUNAUTÉ QUÉBÉCOISE.....Quand l’énergie revisite les aînés

Ignorer l’énergie que la Providence m’a pourvue, ce serait l’offenser ! Néanmoins, je reconnais ne pas avoir utilisé jusqu’à ce jour le quart de la fréquence énergétique, qu’utilise madame Christiane Pamphile, pratiquement sans effort pour atteindre ses objectifs sur le plan social.

Par Marie Flore Domond

Cette part de force bien calibrée, elle la partage depuis 30 ans dans la société québécoise. Car à long terme, on se rend compte que ses actions ne se limitent pas seulement dans la communauté haïtienne. Par rapport à son âge, la citoyenne dont je vous parle est comparable à une carrosserie d’occasion possédant un moteur et d’autres pièces vitales neufs. Christiane Pamphile est une couleur locale très spéciale. Décidément, elle ne fait pas usage de sa piété simplement à des fins personnelles ; elle la dispose pour élargir le champ de la dévotion populaire. Et si tous les chemins mènent à Rome, madame Pamphile sillonne la voie de l’universalité en s’approchant vers Dieu.

Prêter intérêt à cette aînée chaleureuse, c’est renforcer sa quête spirituelle versée dans celles des autres. Vigueur et engagement font partie intégrante de la personnalité de madame Pamphile. Ce qui ressort de ses activités sociales, c’est sa productivité, le rendement, son équilibre émotionnel qui l’amène vers une relation satisfaisante avec les autres. Cet éloge va à contre courant des traits caractéristiques qui cataloguent en général les personnes d’âge mûr : rigidité, retenue, prudence, passivité, bref les amateurs de chaise berçante… Madame Pamphile ne fait pas partie de cette catégorie de la population qui renonce d’envisager l’avenir avec optimisme en affranchissant leur responsabilité.

Nous sommes en plein cas d’exception. Une situation de mérite et d’épanouissement personnel envers et contre la solitude, l’isolement, l’exclusion tout particulièrement. Dans un autre registre de classification, on évoquerait la performance et la compétence. Par définition, ’’la compétence ou potentiel représente les capacités profondes d’une personne agissant dans des conditions optimales. La performance, elle, est l’indice qui permet d’évaluer la compétence.’’

Madame Pamphile et l’ancien Premier Ministre du Québec Jean Charest UNE PART D’INFLUENCE
En août dernier, un des prêtres qui présidait la messe dominicale célébrée à Trois-Rivières dans le cadre du FESTIVAL DE L’ASSOMPTION du 7 au 15 août 2012 a souligné l’implication de madame Pamphile dans la réalisation des cérémonies animées en créole. En appelant la principale intéressée à l’autel ; il racontait à l’assemblée qu’en 1984 comment cette dernière est parvenue à attirer l’attention d’un prêtre en matière de sa langue maternelle : le Créole. 28 ans plus tard, un prêtre invité d’origine haïtienne lui rendait hommage en tant que pionnière de l’initiative qui est appelée à devenir une tradition au sein de la communauté chrétienne précitée. Depuis, les artistes de tout acabit qui œuvrent pour la cause créole viennent exposer leur talent respectif au sanctuaire.

Il est souhaitable, qu’une telle intervention soit comptabilisée dans le lot de la défense directe de la langue créole. Voilà pourquoi que je me surprenne parfois d’être en prospection de ces stars anonymes qui travaillent efficacement dans l’ombre. Comme j’étais présente lors du témoignage, l’idée m’est venue de signaler ce membre actionnaire méconnu de la cause créole ne serait-ce que sur papier. Par son enthousiasme naturel, madame Pamphile incarne cette année une fleur précoce : La fleur soleil rayonnante qui devance le lancement officiel des activités du Mois de la Langue Créole de Montréal prévu en octobre de chaque année.

L’ENSEIGNE DE L’ENDURANCE ET RECONNAISSANCE MUTUELLE
Il va sans dire que pour atteindre l’objectif de 30 années d’opération d’un organisme, cela implique de nombreuses collaborations. Ainsi, Les Pèlerins de Montréal ont été rebaptisés, il y a neuf ans L’association des Pèlerins de Montréal-Nord par nulle autre que l’ancienne Député du comté, l’honorable Line Beauchamp qui en est la marraine. Madame Pamphile est formelle en revendiquant le droit d’être la première citoyenne d’origine haïtienne en 1982 à concevoir un programme de VINGT- DEUX pèlerinages (22) à l’année longue. Sa vocation de pèlerine a été descellée par un ami d’un membre de sa famille lors d’un pèlerinage Aux États-Unis en 1978.

Ayant constaté son dynamisme, celui-ci lui a fortement conseillé d’embrasser la mission.

La liste des reconnaissances est longue. Conséquemment, madame Pamphile adresse toute sa gratitude à tous ceux et celles qui n’ont pas hésité à la soutenir. L’actuelle député de Bourassa-Sauvé, madame Rita Lc de Santis pour sa généreuse contribution tant sur le plan financier et de support moral. L’ancien maire et député, monsieur Marcel Parent pour son dévouement démesuré. Le député Denis Coderre pour son soutien. Le maire de l’arrondissement Montréal-Nord, monsieur Gilles Deguire pour sa présence soutenue. La conseillère de l’arrondissement de Montréal-Nord, madame Monica Rucourt, également pour son soutien. Le corps des policiers de Montréal-Nord. Sans oublier le Curé Allain Vaillancourt qui fait tout ce qui est en son pouvoir afin de faciliter la vie de sa protégée. Enfin, tous les organismes qui s’impliquent de près ou de loin à l’association.

Le lieu de recueillement - la trace de son témoignage>br> UN AUTRE FACTEUR DÉTERMINANT
C’est connu que Dieu opère à sa guise à travers qui Il veut. La miraculée raconte avec émoi que suite à un accident en 1994, elle avait perdu l’usage d’une jambe et qu’une opération était nécessaire pour y remédier. Encore en chaise roulante, jambe en plâtre en support ; malgré tout, sa foi n’a pas été ébranlée. Déterminée, elle s’est rendue à Mamora, un sanctuaire près de Toronto en dépit de son handicap. Elle invoquait la grâce de la Reine de Paix lorsqu’elle s’est mise debout et courrait partout sur le site. La plupart du temps, on recommande le dévouement, le sacrifice avec désintéressement. Dans ce cas précis, l’intérêt maintenu devient légitime et prioritaire même en défiant la logique !

LEVER LE VOILE SUR UN PROJET MÉCONNU
L’organisme est affilié depuis une décennie déjà à l’église Saint Vincent Marie située sur la rue de Castille angle Armand Lavergne avec l’appui du Curé Allain Vaillancourt. Outre les voyages et les réunions de Prières, l’organise vise l’aspect culturel et récréatif pour ces membre adhérents afin de les sortir de isolement ; principalement les personnes d’âge critique. D’ailleurs, la directrice distingue différentes catégories dans l’ensemble. Elle a pour habitude de remercier les pèlerins réguliers, les nouveaux pèlerins, les enfants et bébé pèlerins ainsi que les touristes pèlerins. Le recrutement se fait à travers des voyages régionaux, nationaux et internationaux. À titre d’exemples : Québec, États-Unis, République Dominicaine et autres destinations. Le conseil d’administration est formé par neuf membres bénévoles Madame Christiane Pamphile, présidente. Madame Germaine Laguerre, vice-présidente. Madame Adèle Armand, trésorière. Madame Solange Allen, secrétaire. Madame Vanicille Césard, conseillère, madame Sonia Pamphile, membre actif. Monsieur Mario Présumé, contrôleur.

UNE ACTIVITÉ PARALLÈLE
En dehors de l’organisme dont madame Pamphile assure la présidence et qui absorbe une bonne partie de son temps, la diligente femme dispense également des cours de pâtisserie. Croissant, danoise, gâteau haïtien et canadien, pâté haïtien, pain, tarte et autres friandises y sont inscrits dans le cours. Un horaire flexible est adapté à ceux qui sont intéressés.

UN ÉVÉNEMENT DE TAILLE POUR CLÔTURER TRENTE ANS DE PÉLÉRINAGE EN GRAND
Pour remercier les pèlerins autant que les collaborateurs, madame Pamphile ne lésine pas. Un programme chargé est prévu le samedi 20 octobre 2012. Après une messe commémorative qui sera tenue à l’église St-Vincent-Marie, un buffet sera servi. La soirée festive aura lieu au 10815, rue de Castille à Montréal. Le plus grand souhait de la directrice est de faire de cette soirée un franc succès. Et pour y parvenir, elle encourage la participation massive des membres actifs autant que le public.

Vous pouvez la rejoindre au (514) 8521779. Elle se fera un plaisir de vous renseigner.
ALORS, VIVE LA VOCATION POPULAIRE. ET LONGUE VIE AUX PELERINS DE MONTRÉAL-NORD !




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami