Mise à jour le 21 novembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 14 décembre 2017 08:53 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
Violences électorales au Cap : Le camp Manigat accuse, l’équipe Martelly condamne

Assimilant à de la panique la réaction des partisans du camp opposé à un rassemblement monstre de la candidate démocrate-chrétienne, André Michel, l’un de ses alliés, annonce le passage ce week-end de la caravane électorale dans le sud et les Nippes

L’un des alliés de Mirlande Hyppolite Manigat, Me André Michel, a dénoncé vendredi l’implication la veille de partisans du candidat Michel Martelly dans une série d’attaques violentes qui visaient à perturber un imposant rassemblement de sa rivale démocrate-chrétienne au Cap-Haïtien (274 km au nord de Port-au-Prince).

Qualifiant de "réactions de panique" du camp Martelly les jets de pierre et de bouteille essuyés par le cortège de sa favorite de la route de l’aéroport du Cap à la place Notre-Dame, Me Michel renouvelle la détermination de son équipe à ne pas céder aux tentatives d’intimidation et à poursuivre jusqu’au bout la campagne électorale.

Ainsi, après des passages à succès dans le nord-ouest et le nord, la caravane de Mirlande Manigat devait toucher ce week-end les départements du sud et des Nippes (sud-ouest).

Concernant le premier débat présidentiel ayant opposé mercredi les deux candidats, André Michel critique vertement l’arrogance selon lui dont a fait montre Michel Martelly vis-à-vis des journalistes. Une telle personnalité ne peut accéder à la Présidence d’Haïti, estime le dirigeant du groupe 77.

Pour sa part, l’un des principaux conseillers du candidat de Repons Peyizan, Me Grégory Mayard-Paul, a condamné les graves incidents enregistrés jeudi au Cap-Haïtien affirmant que la violence doit être réprouvée d’où qu’elle vienne.

Se montrant attaché au respect de la volonté populaire, le représentant de Michel Martelly explique que la campagne se déroule dans une atmosphère très passionnée. Par conséquent, dit-il, des complots peuvent être ourdis à dessein pour faire porter à son camp la responsabilité d’actes de violence électorale.

Plusieurs personnes ont été blessées et soignées à l’hôpital à la suite d’interventions violentes de partisans du candidat-chanteur contre un meeting de sa rivale Mirlande Manigat qui réunissait plusieurs dizaines de milliers de personnes dans la deuxième ville du pays.

L’atmosphère semble devenir de plus en plus lourde de menaces et d’incertitudes en Haïti à tout juste une semaine du second tour des présidentielles et législatives, le 20 mars.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami