Mise à jour le 21 novembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 14 décembre 2017 09:02 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
Les Etats-Unis réclament la poursuite du processus électoral

En guise de réaction au désistement annoncé du protégé de Préval, Jude Célestin, le Département d’Etat affirme que selon l’OEA il n’était que troisième au premier tour des présidentielles

Le gouvernement américain a pressé jeudi les autorités haïtiennes de poursuivre le processus électoral à travers l’organisation du second tour, une position exprimée au lendemain de l’annonce du retrait du candidat du pouvoir, Jude Célestin, de la course à la présidence.

"Les premiers résultats n’ont pas reflété le vote de la population d’Haïti", a déclaré à la presse le porte-parole du Département d’Etat, Philip Crowley.

Sans commenter directement le désistement de Célestin, le porte-parole souligne que selon les conclusions de l’OEA l’intéressé était arrivé en troisième position et ne pouvait donc prétendre à une participation au second tour.

Il affirme que Washington suit de près les événements en Haïti et considère que "le gouvernement devrait accepter les conclusions du rapport de l’OEA et continuer le processus avec le prochain tour".

M. Crowley a aussi tenu à préciser que l’administration Obama n’appuie aucun des candidats en lice, mais, se base sur les données validées par l’Organisation des Etats américains à l’issue d’un processus de vérification des résultats du premier tour des présidentielles qui avait été entrepris face aux fraudes massives dénoncées par l’opposition.

De l’avis des experts de l’OEA, Mirlande Manigat serait arrivée en tête avec 31,6% des voix contre 22,2% à Michel Martelly et 21,9% à Jude Célestin.

Cette évaluation contraste avec les résultats préliminaires officiels du Conseil électoral qui avaient, début décembre, suscité de violentes manifestations de rue et la paralysie de plusieurs villes du pays pendant trois jours.

Si Mme Manigat était bien en première position avec 31,37% des suffrages exprimés, cependant, elle devançait dans l’ordre MM. Célestin et Martelly, deuxième et troisième avec respectivement 22,48% et 21,84%.

"Nous ne sommes pas en train de choisir un candidat au détriment des autres. Il y avait de forts indices selon lesquels des fraudes électorales significatives avaient été enregistrées et les résultats préliminaires communiqués ne reflètent pas le vote réel du peuple haïtien", a fait ressortir Philip Crowley.

Mercredi, le secrétaire général adjoint de l’OEA, Albert Ramdin, avait salué la décision de Célestin d’abandonner la course comme un "signal positif" pouvant clarifier le processus électoral dans la perspective du deuxième tour.

Toutefois, jusqu’à jeudi soir le candidat officiel ne s’était pas aligné sur la position de son parti INITE indiquant qu’il avait renoncé à ses ambitions présidentielles afin d’épargner au pays des sanctions économiques que menace d’appliquer une communauté internationale de plus en plus impatiente et inflexible.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami