Mise à jour le 22 juin
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mardi 27 juin 2017 02:19 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
Le dépôt des pièces du PM désigné reporté à jeudi

Fracture politique au Sénat : Jean Hector Anacacis se positionne et entrevoit une possible ratification de Bernard Gousse ; Jocelerme Privert rejette sans appel cette candidature tandis que Youri Latortue exige la vérité sur les négociations ayant précédé la désignation

Le Premier ministre désigné, Bernard Gousse, dont le dépôt des pièces au Sénat était initialement prévu ce mardi, a sollicité un délai de 48 heures supplémentaires pour pouvoir le faire jeudi.

Selon le président de la commission spéciale de ratification, Jean William Jeanty, dans une correspondance adressée au bureau de la Chambre haute, l’aspirant successeur de Jean-Max Bellerive a expliqué qu’il avait reporté la date de remise des documents sans avancer une justification.

Réitérant la volonté des commissaires de bien analyser le dossier de Me Gousse, le Sénateur Jeanty estime que le candidat cherche probablement à se donner du temps afin d’engager des négociations avec les forces politiques présentes au Sénat.

Plusieurs positions divergentes se sont une fois de plus exprimées mardi au sein de l’assemblée sur un processus de ratification particulièrement heurté et sorti du circuit traditionnel depuis la déclaration fracassante des 16 Sénateurs selon laquelle le dossier de Bernard Gousse était irrecevable.

Très proche du groupe majoritaire GPR et de sa principale composante INITE, le vice-président du Sénat, Jean Hector Anacacis, a créé la surprise en se prononçant pratiquement pour la ratification du Premier ministre désigné qui, soutient-il, pourrait obtenir la bénédiction du Grand Corps.

Le chef de l’Etat et son candidat doivent pour cela s’employer à négocier avec les élus la constitution d’une majorité parlementaire, suggère Anacacis tout en se défendant d’entretenir des relations directes avec Michel Martelly.

A l’opposé, le premier Sénateur des Nippes (sud-ouest), Jocelerme Privert, n’entend point revenir sur sa décision de faire barrage à Gousse et reste par conséquent solidaire de la pétition mise en circulation. L’ancien ministre de l’intérieur du régime Lavalas en veut aujourd’hui encore à l’ex-ministre de la justice qu’il continue d’accuser de l’avoir personnellement et illégalement arrêté en 2004, peu après la chute de Jean-Bertrand Aristide.

Pour sa part, le Sénateur Youri Latortue exige du Président Martelly et des présidents du Sénat, Rodolphe Joazile, et de la Chambre des Députés, Sorel Jacinthe, des explications sur le déroulement des négociations ayant abouti à la nomination de Me Gousse et aux complications subséquentes.

Favorable à la ratification de ce choix, le parlementaire juge salutaire le rétablissement de la vérité au moment où la Présidence et le Parlement se rejettent mutuellement la responsabilité de l’impasse politique actuelle.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami