Mise à jour le 21 novembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 14 décembre 2017 09:04 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
LE COUP DE POKER DE PREVAL

Duvalier,Aristide,Cédras,Avril,Preval Aujourd’hui la scène politique haïtienne devient le théâtre d’une aventure politique de nature à couper le souffle des observateurs les plus avertis.

Par Jean Erich René

On dirait qu’on est transporté dans un monde de rêves. On a vraiment du mal à croire ses yeux et ses oreilles. On doute même des nouvelles annoncées tous azimuts sur les stations de radio et de télévision les plus sérieuses. Même quand on arrive à l’évidence on cherche encore une explication plausible aux événements politiques auxquels on assiste présentement.

L’arrivée de Jean Claude Duvalier, accompagné de son épouse à l’Aéroport International qui ne porte plus le nom de son père, a créé un grand émoi. Les téléphones ne cessent de rougir à travers le monde pour essayer de démêler l’échevreau. La surprise était générale. Peu de gens sont au courant des motifs de ce voyage inattendu. De quoi il en retourne vraiment ?

La politique est un jeu de bascule.En Haïti, un événement politique chasse souvent un autre.Cette théorie s’est avérée en maintes occasions. Depuis la remise du Rapport de l’OEA recommandant au Président René Préval d’exclure le Candidat officiel du Gouvernement de la course, le torchon brûle. Le Chef de l’INITE avait bien requis le service des techniciens de l’OEA pour couper le noeud gordien. En considérant les paramètres, on s’attendait certes à un coup de théatre mais le grand inconnu de l’équation politique demeure Jean Claude Duvalier que personne n’a vu dans le décor. Comment expliquer sa présence à ce carrefour difficile de la vie nationale à la veille d’un changement de garde ? Loin de simplifier la problématique électorale, sa percée spectaculaire surprend tout le monde en compliquant les données.

Ce coup de théâtre, avec des effets spéciaux dignes des studios d’Hollywood, crée la stupéfaction générale en provoquant la joie des uns et la colère des autres. Pour tirer un tantinet d’explications, il convient d’abord de positionner les acteurs afin de mieux comprendre leur rôle respectif. Il ne fait aucun doute que le metteur en scène c’est bien René Préval qui, au cours de la semaine écoulée, a convoqué Edmond Mulet pour s’identifier comme le disciple de Salvador Allende. Il a juré de ne pas sortir vivant du Palais National. On se rappelle le raid dont fut l’objet le Palais de la Moneda pour déloger ce Leader socialiste qui voudrait, avec son sang, écrire une nouvelle page d’histoire. En effet il est tombé sous des balles assassines de Augusto Pinochet sur le péristyle du Palais National. Les melons de Préval ont-ils autant de graines ?

Au dire de Max Weber : "Il y a deux catégories d’hommes politiques ceux qui vivent de la politique et ceux qui vivent pour la politique". En partant de ces prémisses nous pouvons identifier à quelle catégorie appartiennent nos leaders politiques avant d’accorder foi à leurs déclarations. La bravoure subite de René Préval s’assimile à cette remontée d’adrénaline qu’éprouve l’animal traqué. Coincé dans son dernier retranchement, par instinct de survie, il n’hésite pas à bondir. Par effet de surprise, il arrive à se frayer une porte de sortie en semant ses poursuivants. Au cours de ce weekend les Ambassadeurs des pays amis se sont réunis avec le Président René Préval afin de le convaincre d’accepter les résultats de l’OEA. Il REFUSE !

Miguel Insulza a annoncé son arrivée en Haiti, ce lundi 17 Janvier 2011, en précisant qu’il ne compte pas mettre en discussion le Rapport de l’OEA qu’il prend déjà pour acquis. L’objet de son voyage ce sont les modalités d’exécution des recommandations des techniciens de l’OEA y compris l’exclusion de Jude Célestin. Cette injonction du Chef de l’OEA a fait picoter la barbe de Préval qui pour se dédouaner en une telle occurrence agite la polémique Europe/Amérique ou du moins France/USA. Grâce à cette polarisationAinsi il cherche à évcuuer cette pression externe et contrer l’attaque virulente de l’OEA ou Organisme des Etats Américains. Ausi s’abrite-t-il au Quai d’Orsay pour laisser passer la tempête. Les glamours de l’Ambassadeur Lebret au Gouvernement de Préval sont des indices probants de son approche de la solution à la crise post électorale.

Jean Claude Duvalier ne pourrait pas laisser sa terre d’asile sans le visa de ses hôtes. Compte tenu des tracasseries ordinaires pour voyager en avion, il ne saurait passer inaperçu dans un vol de Air France.Comment expliquer la présence autour de lui la présence dans sa garde rapprochése de ces mastodontes d’origine française. Pour compléter le décor Bernard Kouchner, ex- Ministre des Affaires Etrangères de Sarkozy est préposé à la reconstruction d’Haiti à côté de Clinton déjà en chute libre. Drôle de coincidence, Jean Claude Duvalier à l’Aéroport a lâché laconiquement : "Je suis venu pour aider à la reconstruction du pays" .

Qu’on le veuille ou non Jean Claude Duvalier représente une icône de la politique haitienne. Il a dirigé le pays pendant 15 ans. Jusqu’à présent, en dépit de tous les reproches qu’on adresse aux Duvaliers, à la différence de leurs successeurs, ils ont laissé leurs empreintes. Ils ont doté le pays de certaines infrastructures qu’on ne peut pas rayer de la carte mentale de nos compatriotes seulement avec des jurons. Ces détracteurs sont obligés de passer par l’Aéroport François Duvalier pour voyager. Au cours de son règne furent inaugurées les Centrales de Péligre, de Saut Mathurine, de Varreux et de Carrefour. Pour la première fois les onze nationaux au championnat International de Football en se qualifiant pour Munich. Presque toutes nos villes de Province étaient éclairées. Les routes de l’Amitié, du Nord , du Sud etc s’inscrivent sont crédités à leurs comptes. Ils ont un bilan qui rehausse leurs éclats dans l’imaginaire populaire. On comprend pourquoi le retour en Haiti de jean Claude Duvalier soulève tant d’émotions en captant l’attention de tous.

Cette pierre lancée par René Préval dans l’arène politique vise à affaiblir par ricochet les propositions trop contraignantes de l’OEA et créer une atmosphère de détente dans la tourmente politique soulevée par son tranchant verdict. Cependant il faut aussi aussi analyser les effets non recherchés de l’action.D’un côté, si René Préval a trouvé un dérivatif à la pression de l’OEA et de ses contestaires, sa pilule n’a aucune propriété curative. Ce n’est qu’un analgésique qui, malgré sa puissance, ne pourra pas évacuer définitivement la tension sociale. Tout mal, aussi bénin soit-il comme l’eczéma, à long terme peut tuer son hôte. L’OEA ne sera pas intoxiquée ni aveuglée par cet écran de fumée que vient de dresser Préval juste pour se procurer une illusion d’optique. De l’autre côté Jean Claude Duvalier s’assure un replein d’énergie et une retouche cosmétique, en foulant le sol d’Haiti après 25 ans d’exil. Son acclamation, par la foule présente à l’aéroport pour l’accueilli dr manière spontannée par conséquent sincère, constitue un démenti formel infligé à ses détracteurs.

La Bourgeoisie haitienne n’est pas du tout hostile à la présence de Jean Claude Duvalier. Leurs affaires fructifiaient sous son règne. L’énergie électrique était disponible. Les routes étaient voiturables. Les manufactures de la sous-traitance tournaient à plein régime. La sécurité de leurs entreprises était garantie. La classe moyenne casée dans l’administration publique recevait leurs salaires chaque 22 du mois et même un 13e mois comme bonus pour les fêtes de fin d’année. En posant ses jalons on constate que Jean Claude Duvalier jouit encore d’un certain aura et d’une grande audience en Haiti. Massivement et sans se faire prier le peuple s’est transporté à l’aéroport pour le saluer. Certains candidats à la présidence sont en train de se frotter les mains parce qu’ils ne jouissent pas d’un tel record. En dépit des millons de dollars qu’ils ont dépensé au cours de leurs campagnes électorales leurs scores sont lilliputiens.

En facilitant le retour de Jean Claude Duvalier en Haiti, le Président René Préval voudrait mettre fin à la théologie de l’exil dont il a si peur. D’autres exilés seront-ils invités à regagner leur terre natale. En tout cas avec le retour de Jean Claude Duvalier le temps politique s’est arrêté. Le conflit Micky/Célestin devient secondaire. Myrlande Hyppolite Manigat, gagnante dans tous les sondages, en prenant la Constitution comme boussole, s’est toujours soulevée contre l’exil de nos Chefs d’Etat à l’instar du Président René Préval. La présence de Jean Claude en Haiti a déferlé une onde de choc qui traverse l’espace physique et mental des Haitiens et des Haitiennes tant de l’intérieur que de l’extérieur. La tension initialisée par l’arrivée ce lundi de Miguel Insulza pour traiter la question de l’exécution des recommandations des techniciens de l’OEA s’est grande atténuée grâce à ce coup de poker de Préval.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami