Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mercredi 26 juillet 2017 14:32 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
La biographie d’un candidat de Madame Myrlande H. Manigat

La biographie d’un candidat est extrêmement importante car c’est ce qui permet à la population d’avoir une idée de l’origine du candidat, son parcours professionnel, sa compétence, son expérience et sa vision à court, moyen et long termes.

Texte proposé par un lecteur de CARAÏBE EXPRESS

Vous pouvez réagir ou nous écrire a l’adresse suivante : redaction@caraibeexpress.com


C’est pareil pour tous ceux qui postulent pour une position dans une organisation ou une institution. Vous conviendrez avec moi que dans toute administration sérieuse, le CV d’une personne est important et requis pour être considéré pour une position. L’avant dernier numéro de Matin Hebdo publié par Daly Valet est un excellent outil d’information qui nous aide à mieux connaitre le profil intellectuel et professionnel de tous les candidats ainsi que les grandes lignes de leur programme.
C’est grâce aux biographies des candidats qu’on arrive à faire une évaluation de leur capacité à gérer les grands dossiers du gouvernement. Le profil de Madame Manigat en particulier a beaucoup attiré mon attention :

Diplôme en Sciences Sociales à l’École Normale Supérieure, Licence d’Histoire à la Sorbonne, diplôme en Relations Internationales à "Sciences PRO" Institut d’Études Politiques, Doctorat en Sciences Politiques à la Sorbonne - Professeur à l’Université de l’INAGUEI, Professeur de Droit Constitutionnel, Doyenne de l’Institut National d’Études et de Recherche en Diplomatie.

C’est sure qu’elle ne sera pas la risée de notre nation au niveau national tout comme international, comme cela a été le cas avec des leaders médiocres comme Préval (My palace) et les choix des Docteurs en langue Zoulou à travers lesquels la nation entière est décriée et le peuple haïtien stigmatisé au monde entier.
Dire que ces leaders ont été choisis par le peuple sous aucun critère, c’est un procédé ou une pratique que nous ne pouvons plus permettre. Il nous appartient dès maintenant d’éduquer le peuple haïtien à travers le territoire sur l’importance d’un processus électoral qui lui permet de faire son choix en fonction de leurs attentes et revendications, pour cela, il faut qu’on présente les candidats sous des plateformes adéquates qui mettent en exergue leurs qualités professionnelles, morales et intellectuelles requises d’un candidat.

Certes, ce n’est pas la biographie d’un individu qui va sauver le pays, il n’en a jamais été question pour un élu de sauver le pays en cinq petites années mais de changer les cours des choses et progressivement avancer dans tous les domaines et dans tous les secteurs. Nous devons sortir du point A vers point D et ainsi de suite.
Pour sauver Haïti, il faudra des vingtaines d’années de bonne gestion, d’orientation, de réformes et de construction précisément par des êtres qui sont à la hauteur de cette tâche d’un quinquennat à un autre.
Madame Manigat est certainement l’une d’entre eux. C’est la raison pour laquelle nous avons besoin d’une rupture totale avec des pratiques anciennes et inadéquates qui ont longtemps bloqué notre développement. La Côte d’Ivoire vient d’organiser des élections chez eux, les deux candidats les plus populaires selon le dernier scrutin sont des cadres diplômés dans les grandes universités d’Europe. Le cabinet Ministériel du gouvernement de Laurent Gbagbo sont tous des doctorants qui peuvent tenir tête avec leurs partenaires internationaux sans que le peuple Ivoirien soit gêné. Le pays a besoin de rassembler tous ses hauts cadres d’Haïti et de l’extérieur. On trouve des Haïtiens parmi les « alumni » de Harvard, de Sorbonne, de McGill, de MIT, de Cambridge, d’Oxford et tant d’autres universités. On aura besoin de les cataloguer pour qu’ils participent à la refondation d’Haïti, donner leur appui à un nouveau système de gouvernance qui permettra à Haïti de démarrer.

Emmanuelle Gilles




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami