Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mercredi 26 juillet 2017 14:32 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
L’horizon s’obscurcit pour Gousse ?

Ça y est. Le processus de ratification est enfin lancé. Après trois reports successifs, le Premier ministre désigné a finalement fait le dépôt de ses pièces au Sénat de la République ce jeudi 21 juillet dernier. Bernard Gousse sera coûte que coûte fixé sur son sort, bien que plusieurs secteurs l’aient rejoint en cours de route.

Par Joseph Chanoine Charles

Alors que le Premier ministre désigné, Bernard Honorat Gousse, fait le dépôt de ses pièces au salon diplomatique du Sénat, les négociations se poursuivent entre le président de la République et les seize sénateurs anti-Gousse. Des pièces réunies depuis plus de deux semaines sont finalement remises à la commission spéciale chargée d’étudier le dossier du très contesté Bernard Gousse. Entre-temps, les différents protagonistes révisent leurs stratégies et le temps n’est plus un facteur sur lequel ils peuvent compter. L’après-Gousse se négocie-t-il déjà ?

Les nuits ou les jours qui se sont succédé ne semblent apporter aucun conseil. Les enchères sont plus que jamais à la hausse. Mais à quel prix ? Maître Gousse n’entend ni abandonner ni changer de position. Le groupe des 16 pétitionnaires non plus. Pas question de se rétracter, et les négociations sont encore vaines malgré un certain assouplissement entre les parties. On s’interroge donc sur la poursuite du processus. Farce ou malice de très mauvais goût, l’Haïti de Martelly ne décolle toujours pas. Nous avons du temps, nous prenons tout notre temps.

En quoi l’analyse des pièces de Bernard Gousse est-elle importante dans le contexte actuel ? Pour la consommation du public, pour la continuité du processus administratif. Pas de changement dans les positions. Le groupe des 16 reste sur la corde raide. Les pétitionnaires continuent de tenir tête et ne veulent pas capituler. « C’est toute une carrière politique qui se joue », de l’avis de l’un des sénateurs du Groupe des parlementaires pour le renouveau (GPR) ayant requis l’anonymat. Les jeux sont faits et le sort de Bernard Gousse serait déjà scellé par les pères conscrits, même si les négociations se poursuivent. D’autres noms seraient déjà évoqués pour ouvrir d’autres perspectives. Gousse est-il déjà du passé ?

Le processus de ratification suivra peut-être son cours après le refus du prétendant à la primature de désister. Cependant, il est clair qu’une entente entre les deux parties est encore loin. La nation attend, la communauté internationale aussi, les bailleurs de fonds également. Ce jeu de cache-cache n’accouchera probablement pas de ce tandem qui serait, selon certains, très explosif pour la nation. Toutefois, Bernard Gousse persiste et signe : la primature le hante plus que jamais. Mais l’entourage de la présidence lui tourne peu à peu le dos.

Martelly et le Groupe des 16 : quelle alliance ?

Vingt-quatre heures avant le dépôt des pièces du Premier ministre désigné, une séance de travail marathon de plus de sept heures s’est tenue entre les sénateurs anti-Gousse et le président Michel Martelly. Cette rencontre, pour le moins houleuse, n’a pas abouti aux résultats escomptés. Néanmoins, les deux parties ont adouci leur position. Sur quoi exactement ? Personne ne le sait. « Les intérêts supérieurs de la nation doivent être privilégiés », a argué le chef de la majorité au Parlement, Joseph Lambert, fin négociateur et maître du temps au Parlement. Tout peut être joué.

Le président Martelly et les quinze (hormis le sénateur du Nord, Moïse Jean Charles) se sont engagés à revoir leur position initiale en marge des grandes séances du mercredi 20 et du jeudi 21 juillet à l’hôtel Karibe Convention Center. Mais, malgré plusieurs heures de débat, les deux parties sont reparties bredouilles. L’issue est très loin d’être trouvée et le bout du tunnel semble encore loin. Les épisodes continuent dans le feuilleton Gousse, en passe d’être mis à l’écart.

Bernard Gousse, appelé d’urgence pour une mise au point au cours de la première séance, est reparti avant la fin de la rencontre, le visage crispé et sans piper mot aux journalistes qui faisaient le pied de grue sur la cour de l’hôtel. Embarrassé et un peu empoté, l’homme de loi paraît à bout de patience et fatigué des tractations en cascade encore stériles. Mais M. Gousse laissera-t-il le terrain aux jusqu’au-boutistes ? Ancien GNBiste, il veut probablement être vaincu les armes à la main.

Le forum du secteur privé des affaires (Fesa) n’entend pas laisser seul le probable futur chef de la Villa d’accueil. Le groupe des 16 avait rencontré, peu avant la rencontre avec le chef de l’État, une délégation du Fesa. Ont été présents, le président de l’Association professionnelle des banques (APB), Maxime. D. Charles, le président de la Chambre de commerce franco-haïtienne, Grégory Brandt, et les banquiers Carl Braun (Unibank) et Gladys Coupet (City Bank). Au cours de cette rencontre, les sénateurs pétitionnaires ont rejeté toute responsabilité dans la crise qui sévit dans le pays et se sont dit prêts à travailler pour sortir le pays du marasme politique.

Le flou persiste sur tous les fronts. Bernard Gousse persiste et s’accroche. Son passé politique fait couler encore des flots de salive du côté du Centre interaméricain des droits humains (CIDH), qui lui reproche des exactions commises au cours de son ministère. Plus les jours passent, plus les chemins qui mènent à la primature semblent s’éloigner de l’un des fils authentiques de la basoche. Le duel continue entre Bernard Gousse et le GPR. Personne ne veut perdre la face.

cjchanoine@yahoo.fr




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami