Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mercredi 26 juillet 2017 14:33 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
Jean Henry Céant en route vers la Primature ?

Les discussions se sont poursuivies jusqu’à ce mercredi entre l’équipe de liaison de la présidence et des groupes de parlementaires. Après épuration, la longue liste d’une dizaine de personnalités pressenties pour la primature, a été réduite à deux noms : Me Bernard Gousse et Me Jean Henry Céant. Tous deux professionnels du droit, le premier a dirigé le ministère de la Justice sous le gouvernement de transition (2004 – 2006), tandis que le second était l’un des concurrents de Michel Martelly à la dernière présidentielle.

Le notaire Jean Henry Céant serait le grand favori à cette étape qui précède la désignation officielle.

Des parlementaires du groupe majoritaire se refusent déjà à voter en faveur de l’ancien ministre de la justice. On reproche à Me Gousse, les arrestations enregistrées après le départ de Jean Bertrand Aristide en 2004 en pleine opération “Bagdad”, vaste mouvement de protestation lancé par les partisans du président déchu.

Par contre, le notaire Céant, s’est toujours présenté comme un lavalassien, allié sûr de Jean Bertrand Aristide. Placé en 4e position suite aux résultats de la dernière présidentielle, il avait promis de réconcilier les duvaliéristes et les lavalassiens. Tenant principal du groupe des 12, il a réclamé l’annulation du premier tour des élections du 28 novembre avant de rejoindre, en catimini, le camp de Michel Martelly au second tour.

Sauf pour des questions politiques ou problèmes de négociation, le notaire Jean Henry Céant pourrait passer sans casse-tête l’étape de dépôt et d’analyse de ses pièces au parlement, vu que la constitution exige presque les mêmes critères pour devenir premier ministre que pour être candidat à la présidence.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami