Mise à jour le 8 avril
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Vendredi 25 avril 2014 09:34 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
Haïti/Reconstruction : Où sont passés les 176 millions que la BID indique avoir débloqué en 2010 ?

La Banque interaméricaine de développement (BID) a annoncé pour bientôt le décaissement de 15 millions de dollars pour lutter contre l’épidémie de choléra qui a déjà tué près de 2.600 personnes depuis son apparition en Haïti le 19 octobre denier.

176 millions de dollars, c’est la somme totale que la BID affirme avoir débloquée au cours de cette année en vue de contribuer à la reconstruction du pays qui a été dévasté le 12 janvier 2010 par un tremblement de terre.

Ce montant fait partie d’une enveloppe totale de 251 millions que la BID devra verser en faveur du pays.

« Ces sommes montrent que la BID et ses pays membres fournissent un effort commun afin d’aider Haïti alors que le pays est accablé par la pire catastrophe des temps modernes », a déclaré à l’AFP Luis Alberto Moreno, président de la BID.

En tout cas, peu d’actions concrètes ont été accomplies près d’un an après le séisme dévastateur. Des milliers de sinistrés continuent de survivre sous des tentes et des bâches dans des conditions infrahumaines. Beaucoup de rues de Port-au-Prince sont encore encombrées. Les déblais sont empilés dans les quartiers ayant été touchés par la catastrophe du 12 janvier.

Près de 20 millions de dollars ont été décaissés par la BID pour des projets de réhabilitation urbaine, approvisionnement en eau potable et assainissement.

En dépit des fonds débloqués, la situation demeure inchangée dans le pays dont la reconstruction prendra encore du temps avant de démarrer.

La Commission intérimaire pour la reconstruction d’Haïti (CIRH), qui a déjà organisé au moins quatre réunions de travail depuis sa création il y a environ sept mois, n’atterrit pas encore. Elle ne fait qu’approuver des projets, faire des promesses et rechercher des millions au nom de la population haïtienne éplorée.




BÔ KAY NOU
Liens Commerciaux


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami