Mise à jour le 14 novembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Lundi 20 novembre 2017 23:59 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
HAÏTI ELECTIONS : La matinée électorale en province

Le représentant du CNO à Mirebalais, Moléon Richard, se dit satisfait du bon déroulement du deuxième tour des élections dans la commune du Bas Plateau Central, particulièrement dans les 21 bureaux du centre de vote placé au lycée national de la région.

Au Cap-Haitien, les problèmes de listes électorales enregistrés au premier tour se sont encore posés. Toutefois le vote s’est déroulé sans grand incident sous la protection des agents de la PNH et de la Minustah.

A Fond-Verettes, les bureaux de vote ont ouvert tôt leurs portes sous la protection de la PNH et de la Minustah. Aucun incident n’a été rapporté. Dans la ville des Gonaives où plus de 130.000 électeurs sont appelés à voter dans 311 bureaux, aucun incident n’était signalé à la mi-journée, sinon le problème de listes électorales. Le même constat a été fait dans la ville de Port-de-Paix. A Jérémie, le matériel électoral n’étant pas disponible à temps, les bureaux de vote ont commencé à fonctionner avec du retard. Les inquiétudes, que provoquaient les communes Abricots et Dame- Marie, classées « zone rouge » par la PNH, ne s’étaient pas justifiées à la mi-journée.

A Saint-Marc, le vote se déroulait sans difficulté jusqu’au début de l’après-midi. A Petit-Goâve, ce n’était pas, dans la matinée, la grande affluence dans les bureaux de vote. Aucun incident n’était à signaler malgré les tirs nourris d’armes à feu entendus la veille au soir, a rapporté un agent de la PNH.

A la Gonâve, dans la 8e section de Pointe- à -Raquette, les bulletins de vote n’étaient pas disponibles dans la matinée, ce qui avait créé un timide mouvement de tension au sein de la population, mouvement vite dissipé quand correction a été apporté à cette irrégularité, a rapporté un membre du Bureau électoral communal (BEC).




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami