Mise à jour le 12 octobre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Lundi 23 octobre 2017 13:32 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
Divergences à la Chambre basse autour du maintien à leurs postes des membres des conseils municipaux

Des tractations entre le gouvernement et des parlementaires étaient en cours en vue de les remplacer

Des députés ont émis vendredi des avis divergents sur la décision annoncée la veille par l’Exécutif de garder à leur poste les membres des conseils municipaux dont le mandat est parvenu à terme depuis maintenant plusieurs mois.

Le député de Cabaret (Ouest), Martial Dépas (Haïti en Action, sigle créole AAA), considère qu’il s’agit d’une très mauvaise décision. Il appréhende que les maires restés en poste n’influencent en leur faveur les prochaines élections municipales.

Son collègue de Cerca Carvajal (Centre), Antoine Rodon Bien-Aimé, approuve totalement l’option de l’Exécutif au nom du principe selon lequel ce sont des élus qui doivent remplacer des élus.

Le député des Gonaïves (Artibonite,Nord), Sadrac Dieudonné, estime pour sa part que le gouvernement devait consulter la société civile et les secteurs politiques avant d’adopter une telle décision. "Cette consultation devrait se tenir même s’il était question de renvoyer les conseils municipaux", ajoute-t-il. En tout état de cause, c’est une solution négociée qui devait être trouvée, croit le représentant au parlement de la Cité de l’indépendance.

Alors que, dans diverses communes, des mouvements de protestation contre les Maires en poste avaient été enregistrés et que des parlementaires avaient même engagé des tractations avec l’Exécutif en vue de placer leurs partisans dans certaines Mairies, le ministre de l’Intérieur, des collectivités territoriales et de la défense nationale a rassuré jeudi ces derniers en leur annonçant que le président Martelly et le gouvernement avaient résolu de ne pas les renvoyer, sauf au cas par cas, jusqu’aux prochaines élections locales.

Thierry Mayard Paul a présenté la décision comme une mesure reflétant la volonté du chef de l’Etat de favoriser la stabilité par l’inclusion et la participation de tous.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami