Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mercredi 26 juillet 2017 14:32 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2011
Des étudiants violents mettent fin à l’une des cérémonies du 12 janvier

Simple provocation politique de têtes brûlées ou profanation de la mémoire de dizaines d’étudiants et de professeurs de l’Université d’Etat en général, et de la Faculté de linguistique appliquée en particulier ? l’anniversaire de l’assassinat du professeur Jean Anil Louis-Juste a été mis en avant pour justifier des attitudes déshumanisantes et inacceptables

De très graves incidents ont terni mercredi la commémoration du premier anniversaire de la tragédie du 12 janvier, dont la partie consacrée à la disparition de plusieurs centaines d’étudiants, professeurs et personnels administratifs de l’Université d’Etat d’Haïti, s’est terminée de manière précipitée suite à l’irruption violente de protestataires devant le site de la Faculté de linguistique appliquée (FLA) où se déroulait la cérémonie.

Au nombre de quelques dizaines, pour la plupart des étudiants de la Faculté des sciences humaines réclamant justice pour le professeur Jean Anil Louis-Juste -assassiné quelques heures avant le séisme- les manifestants, qui venaient de parcourir les rues de Port-au-Prince, ont traité sans ménagement l’ensemble de l’assistance. Y compris le recteur de l’UEH, Jean Vernet Henry, et les parents et proches de plus de 150 étudiants et professseurs de la FLA disparus dans l’effondrement du bâtiment, il y a un an jour pour jour.

Rivalisant de vociférations et de grossièretés, ces perturbateurs éhontés ont renversé avec rage les chaises réservées aux invités puis ont lancé contre ces derniers des mottes de terre et des bouteilles d’eau.

Le recteur a ainsi été mouillé après s’être fait insulter copieusement. Les étudiants l’ont même qualifié de "crétin" jaloux de la production intellectuelle d’Anil Louis-Juste et qui serait "complice" de son assassinat.

Il est également reproché au rectorat de l’UEH de n’avoir voulu rendre hommage qu’aux disparus de la Faculté de linguistique, en particulier au doyen Pierre Vernet, aux dépens d’un "communiste révolutionnaire, partisan d’une transformation sociale radicale" dont le dossier judiciaire aurait été ignoré.

Accusations rejetées en bloc par l’agronome Jean Vernet Henry qui, réagissant avec étonnement et indignation, précise avoir contacté le coordonnateur de la FASCH, Hancy Pierre, qui lui avait fait savoir qu’aucune manifestation n’était prévue à l’occasion du premier anniversaire du décès tragique de M. Louis-Juste.

D’autre part, le conseil juridique du rectorat a pris en main le dossier du meurtre du professeur, connu de son vivant pour son verbe politique tranchant et son engagement sans concession.

Devant l’atmosphère d’intolérance qui empêchait la poursuite de la cérémonie d’hommage aux victimes du séisme, les invités, choqués comme les parents des défunts et des résidents de la rue Dufort où se trouve la Faculté de linguistique, sont partis un à un.

Parmi eux, l’ancien Premier ministre Rosny Smarth, le recteur de l’université Quisqueya, Jacky Lumarque, le vice-recteur à la recherche de l’UEH, Fritz Deshomme, le doyen de la Faculté de droit, Gélin Collot, deux membres du conseil de l’université, les professeurs Christian Rousseau et Rodolphe Malebranche, les écrivains Georges Castera, Yanick Lahens et Claude Pierre.

Ces incidents ont été vécu par plus d’un comme une profanation en règle de la mémoire du professeur Pierre Vernet, qui a aussi enseigné à la FASCH, du vice-doyen Wesner Mérant, du professeur Yves Alvarez et d’une multitude d’étudiants, tous tués le 12 janvier.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami