Mise à jour le 21 novembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Samedi 16 décembre 2017 09:52 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2010
Un responsable de police haïtien échappe de peu à des tirs de casques bleus brésiliens en direction de son véhicule de service, à Cité Soleil

Le véhicule de police de l’inspecteur divisionnaire Rosemond Aristide, responsable du Commissariat de police de Cité Soleil (Nord de la capitale) a été pris pour cible mardi soir dans le quartier de Simon-Pelé (Cité Soleil) par des casques bleus brésiliens.

Alors que le responsable de police procédait au contrôle d’un véhicule suspect, il a dû s’abriter pour ne pas être atteint par les projectiles en provenance d’une patrouille de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH).

Selon l’inspecteur divisionnaire Aristide, arrivés par la suite sur les lieux, les militaires brésiliens continuaient d’être menaçants en dépit du fait qu’il ait été identifié, ainsi que son véhicule de service. Les casques bleus auraient déclaré avoir été instruits de fouiller toutes sortes de véhicules, y compris ceux de la police nationale d’Haïti. Rosemond Aristide affirme que des policiers qu’il avait appelés en support ont été mis en joue par les militaires brésiliens.

Il a fallu que des riverains se mêlent de la partie, en support aux policiers nationaux, pour que le pire ne se produise.

Deux proches de l’inspecteur divisionnaire qui l’accompagnaient à bord du véhicule de police ont été emmenés sans motif apparent par les brésiliens. Ils devaient être libérés quelques heures plus tard.

Cet incident a provoqué une certaine indignation au sein du personnel du Commissariat de police et dans la population de Cité Soleil où, selon l’opinion majoritaire, les policiers nationaux font jusqu’ici mieux que les casques bleus en matière de lutte contre le banditisme, depuis la disparition des bandes armées.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami