Mise à jour le 21 novembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Lundi 18 décembre 2017 07:56 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2010
Washington veut "plus" des dirigeants haïtiens, dit Hillary Clinton en soutien aux menaces du Sénateur Patrick Leahy

Les risques de suspension de l’aide américaine et d’annulation des visas des officiels sont "sérieux", suggère de son côté l’ambassadeur américain à Port-au-Prince, Kenneth Merten, qui réitère l’opposition de son pays à une nouvelle "transition" politique en Haïti

La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, a déclaré lundi que Washington souhaitait voir les autorités haïtiennes faire davantage pour parvenir à un dénouement de la crise post-électorale en s’alignant clairement sur une proposition d’un très influent Sénateur démocrate prônant le gel de l’aide américaine à Haïti et la suspension des visas des principaux officiels.

"Nous attendons plus" du gouvernement en matière de reconstruction et de transparence démocratique, a répété Mme Clinton invitée à commenter les propos du congressman lors d’une rencontre avec ses homologues du Canada Lawrence Cannon et du Mexique Patricia Espinosa.

Patrick Leahy, président de la puissante commission judiciaire et de la sous-commission des opérations étrangères du Sénat américain, avait appelé vendredi l’administration Obama à bloquer l’aide à Haïti et à révoquer les visas des plus hauts responsables haïtiens et de leurs familles s’il n’y avait pas un sérieux engagement en faveur d’élections démocratiques.

"Je crois que le sénateur Leahy exprime la frustration grandissante du gouvernement et du peuple américains face à l’absence d’une réponse cohérente et nécessaire du gouvernement d’Haïti, alors que nous approchons du premier anniversaire du séisme", (ndlr. le 12 janvier) a déclaré à Wakefield, près d’Ottawa, le chef de la diplomatie américaine dont les propos ont été relayés par la presse canadienne et l’AFP.

"C’est un signal très clair que nous attendons plus et voulons plus" des dirigeants haïtiens, a-t-elle martelé.

De son côté, le ministre canadien des affaires étrangère, Lawrence Cannon, a exhorté "les acteurs de la scène politique haïtienne" à "faire preuve d’un engagement ferme envers les principes démocratiques, y compris l’intégrité du processus électoral".

Ottawa s’est dit, par ailleurs, prêt à contribuer au recomptage des voix des candidats aux présidentielles du 28 novembre, une procédure exceptionnelle enclenchée pour tenter de mettre fin à une grave crise post-électorale.

Interrogé à Port-au-Prince par un pool de médias, dont Radio Kiskeya, l’ambassadeur des Etats-Unis, Kenneth Merten, a estimé lundi qu’il fallait "prendre très au sérieux" les recommandations du Sénateur Leahy tout en rappelant que l’annulation du visa d’un particulier revêtait un "caractère confidentiel", au regard de la législation américaine.

"Les Etats-Unis ne soutiennent pas l’idée d’un gouvernement provisoire en Haïti", a rappelé le diplomate avant d’ajouter "la communauté internationale parle d’une seule voix, nous aimerions voir une issue à la crise qui respecte le vote de la population".

Le pays est plongé dans un véritable imbroglio politico-électoral depuis la tenue du premier tour des présidentielles et législatives et l’annonce des résultats donnant Mirlande Manigat et son rival officiel, Jude Célestin, qualifiés pour le second tour, au détriment du chanteur populaire Michel Martelly.

Le mandat constitutionnel du Président René Préval -qui ne peut plus être réélu- touche à sa fin dans moins de deux mois, soit le 7 février prochain. Source : Radio Kiskeya




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami