Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Vendredi 28 juillet 2017 14:49 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2010
Législatives 2010 : Inite et Lavalas, ensemble à l’assaut du Parlement

Le Conseil électoral provisoire a publié tard vendredi la liste des candidats habilités à participer aux prochaines législatives sur laquelle figurent notamment des transfuges politiques et d’anciens hauts responsables Lavalas -certains au passé lourd- qui pourraient, dans une alliance inédite avec la nouvelle plateforme présidentielle Inite, prendre totalement le contrôle du Parlement, en 2010.

Malgré l’éviction du parti de Jean-Bertrand Aristide de la course électorale, nombre de ses membres les plus en vue iront aux élections sous des dénominations politiques différentes, mais convergentes. Ansanm Nou Fò, Oganizasyon Lavni (OLA), Veye Yo sont entr’autres les bannières de substitution que se sont choisies les lavalassiens.

Des 960 candidats inscrits, seuls 37 ont été écartés pour des technicalités comme la double nationalité et le non-paiement des obligations fiscales, le CEP n’ayant pas pris en compte les dénonciations d’organisations de défense des droits humains contre certaines candidatures.

Dans ces conditions, 823 candidats, 727 à la Députation et 96 au Sénat, partiront à la conquête des 99 sièges de la Chambre basse et des 12 sièges vacants au Grand Corps, lors du premier tour des élections, le 28 février dans l’ensemble du pays, sauf dans le département du Centre où le scrutin se déroulera le 3 mars.

L’ex-ministre de l’intérieur Lavalas, Jocelerme Préval, dont la candidature avait été contestée pour absence de certificat de décharge, se présentera aux sénatoriales sous les couleurs de Inite dans les Nippes (sud-ouest) contre cinq autres prétendants.

Inculpé dans le dossier du massacre de la Scirie (février 2004 à St-Marc, Artibonite, nord) et sorti de prison sans avoir été jugé, M. Privert, expert en fiscalité et en décentralisation, affrontera notamment le Sénateur sortant Joseph Pierre-Louis (Alternative/OPL) et Serge Gaspard dit "Sergo Mayimoulen" (Ansanm Nou Fò), un ancien maire Lavalas de Miragoâne.

Dans le Nord où 9 candidats sont en lice, un autre représentant de premier plan de Lavalas, l’ex-Député ultra Nawoon Marcellus, adoubé par Inite, briguera l’unique siège de Sénateur en jeu.

Accusé d’implication dans un attentat perpétré en 2002 contre le journaliste Pierre Elicène, paralysé depuis, M. Marcellus est connu pour son verbe au vitriol et des déclarations violentes dont il avait systématiquement bombardé la presse, la classe politique, le secteur privé et la société civile naissante, au plus fort des dérives totalitaires qui avaient précédé la chute du Président Jean-Bertrand Aristide, en 2004.

La Sénatrice sortante de Lespwa -l’ancienne coalition officielle enterrée au profit de Inite- n’est plus en odeur de sainteté dans les cercles du pouvoir. Abandonnée par sa famille politique dont elle doit affronter le nouveau favori régional, Céméphise Gilles est passée dans les rangs de l’UCADDE.

L’Ouest, où les concurrents sont nombreux, 16, a la particularité de mettre aux prises des personnalités politiques très médiatiques. Les principaux compétiteurs devraient être le Sénateur sortant Rudy Hérivaux, élu de Lavalas, mais candidat de Ansanm Nou Fò ; le Député de Pétion-Ville (banlieue est de Port-au-Prince), Steven Benoît, qui vise désormais la Chambre haute sous la bannière de l’Alternative pour le progrès et la démocratie (Alternative) ; l’ex-colonel Himler Rébu, de la Plateforme des patriotes haïtiens (PLAPH), candidat à la Présidence en 2006 ;

Parmi les candidats à la Députation, dans leur majorité écrasante, les élus sortants se représentent dans leurs circonscriptions respectives, parmi eux une quarantaine de membres de la Concertation des parlementaires progressistes (CPP), le groupe parlementaire majoritaire à la Chambre et très proche du pouvoir.

Les anciens Députés James Derosin (Cap-Haïtien) et Wilnet Content (Jacmel) ainsi que Biron Odigé, un des dirigeants de Bale Wouze, sont parmi les représentants de Lavalas qui ont sauté dans le train en marche, Inite. spp/Radio Kiskeya




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami