Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Samedi 19 août 2017 07:31 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2010
La police disperse une nouvelle manifestation anti-Préval

Dénonçant avec véhémence les mesures arbitraires de la PNH, les leaders du mouvement annoncent la poursuite de la contestation jusqu’au départ du Président

Une nouvelle manifestation de l’opposition réunissant plusieurs milliers de personnes mobilisées en vue de réclamer le départ inconditionnel du Président René Préval a été dispersée par la Police Nationale aux abords du Palais National (siège de la présidence).

Retranchées derrière des barrières de sécurité que les protestataires ont tenté de renverser, les unités spécialisées de la PNH ont fait usage de gaz lacrymogène pour mettre fin précipitamment à cet énième rassemblement anti-gouvernemental, le deuxième organisé en trois jours.

Dissimulant mal leurs frustrations et leurs ressentiments contre l’attitude jugée trop musclée et partisane des forces de l’ordre, les manifestants, dont certains ont été incommodés et d’autres blessés dans une foule en déroute, réaffirment leur détermination à chasser pacifiquement le régime en place.

Dès vendredi, de nouvelles consignes devaient être passées dans la perspective de la poursuite de la mobilisation contre le Président Préval accusé de violer systématiquement la constitution et de fouler aux pieds les intérêts supérieurs d’Haïti afin d’instaurer un pouvoir personnel avec la complicité de la communauté internationale.

Nettement plus nombreux que mardi dernier, les anti-Préval de tout bord ont sillonné différents secteurs de la capitale en dénonçant les "pratiques immorales" du gouvernement qui, selon eux, consistent à dilapider les fonds publics et à compromettre le processus de reconstruction post-séisme du pays à travers la démission de l’Etat au profit de groupes d’intérêt économique voraces.

Parmi les personnalités qui étaient présentes aux côtés de nombreux anonymes déterminés citons les anciens Sénateurs Serge Gilles (Fusion/ALTERNATIVE), Déjean Bélizaire (MNP-28/PLAPH), Reynold Georges (ALAH) et Turneb Delpé (PNDPH/RASANBLE). Légèrement blessé au bras après une chute, ce dernier a dû se faire soigner à l’hôpital avant de regagner son domicile.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami