Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Lundi 21 août 2017 17:52 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2010
Haïti sera encore sous la menace des tremblements de terre l’année prochaine, selon l’Institut de Géophysique des Etats-Unis

L’Institut de Géophysique des Etats-Unis (USGS) a rendu publique mercredi une mise à jour de la première évaluation des risques de tremblements de terre en Haïti et dans la Caraïbe qu’il avait réalisée le 21 janvier 2010.

Le risque de dangereux tremblements de terre en Haïti demeurera jusque l’année prochaine, selon cette nouvelle évaluation datée du 23 février 2010.

Les répliques continueront encore plusieurs mois, même si la fréquence de celles-ci varie. La menace de dangereuses secousses existe tout de même entre les répliques, indique l’USGS.

A partir du 23 février, les risques de répliques du tremblement de terre du 12 janvier sont établis comme suit par l’USGS :

Pourcentage de probabilité d’une réplique de 5 degrés ou plus : 55% dans 30 jours ; 80% dans 90 jours ; 95% d’ici à un an ;

Probabilité d’une réplique de 6 degrés ou plus : 7% dans 30 jours ; 15% dans une période de 90 jours ; 25% d’ici à un an ;

Probabilité d’une réplique de 7 degrés ou plus : 1% dans 30 jours ; 2% dans 90 jours ; 3% sur une période d’une année.

L’USGS précise que les secousses de 5 degrés et plus sont dommageables, particulièrement pour les structures affectées ou défaillantes.

Contrairement à de précédentes informations, la longueur exacte du segment de la faille Enriquillo qui s’est rompu le 12 janvier n’a toujours pas été déterminée, informe l’USGS. Les images satellitaires et les relevés effectués au moyen de radars permettent de constater que la partie de cette faille située près de Port-au-Prince n’est pas entrée en activité le 12 janvier. Elle renferme cependant suffisamment d’énergie pour occasionner un séisme majeur de l’ordre de 7 degrés durant les 50 prochaines années.

L’évaluation de l’USGS montre que toute la région caraïbe est exposée aux risques de tsunami et de tremblements de terre.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami