Mise à jour le 12 octobre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 19 octobre 2017 23:36 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2010
Haïti : bientôt une commission de vérification des résultats électoraux ?

Avec cette demande, les ambassadeurs espèrent tentent d’apaiser la crise post-électorale qui a déjà fait plusieurs morts.

Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle en Haïti ont donné lieu à une vague de violences. Inquiets, les ambassadeurs accrédités en Haïti ont demandé, ce dimanche, une vérification de ces résultats. Et incité les candidats à apaiser leurs partisans.

"La communauté internationale encourage le recours à tous les moyens légaux pour engager une procédure électorale crédible afin de garantir que les résultats définitifs reflètent pleinement la volonté des électeurs haïtiens", ont-ils affirmé un communiqué.

Ce communiqué est publié à la veille d’une réunion portant sur la formation d’une commission spéciale de vérification des résultats, proposée par le Conseil électoral provisoire (CEP), et les ambassadeurs "invitent tous les acteurs concernés à prendre part au processus menant à l’établissement de la commission".

La communauté internationale "exhorte tous les candidats" à "demander à leurs partisans de s’abstenir de recourir à la violence", indique également le communiqué signé par les ambassadeurs du Brésil, d’Espagne, des Etats-Unis, de France, de l’Organisation des Etats américains (OEA) et de l’Union européenne.

La publication mardi des résultats du premier tour, selon lesquels Mirlande Manigat arrivait en tête suivie du candidat du pouvoir, Jude Célestin, avait provoqué la colère des partisans du chanteur populaire Michel Martelly, également en lice, ainsi évincé du deuxième tour, qui avait dénoncé une "fraude". De violentes manifestations avaient fait plusieurs morts.

Le CEP avait annoncé jeudi qu’il allait "enclencher une procédure d’urgence et exceptionnelle de vérification" des résultats des trois candidats en tête, procédure refusée vendredi aussi bien par Martelly que par Manigat et par plusieurs ONG.

Dans leur communiqué, les ambassadeurs demandent également aux dirigeants du pays de créer un environnement sûr qui permette l’acheminement de l’aide humanitaire aux milliers de personnes dans le besoin dans un pays exsangue après le séisme du 12 janvier qui a fait 250 000 morts et qui se débat avec une épidémie de choléra qui a tué 2193 personnes depuis la mi-octobre.

Les résultats définitifs du premier tour de la présidentielle doivent être annoncés le 20 décembre et le deuxième tour doit être organisé le 16 janvier.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami