Mise à jour le 22 juin
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mardi 27 juin 2017 02:02 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2009
Sénat : La Première ministre Michèle Pierre-Louis destituée comme prévu

Une décision contestée de Lespwa et alliés qui, malgré l’opposition acharnée de la minorité, a décidé le renvoi du gouvernement au bout d’une séance historique lourde de conséquences pour le pays

Le Sénat haïtien, contrôlé par la majorité présidentielle Lespwa, a adopté tôt vendredi une motion de censure controversée contre la Première ministre Michèle Duvivier Pierre-Louis par 18 voix pour, 0 contre et une abstention, à l’issue d’une séance marathon marquée par des débats intenses et houleux entre partisans et adversaires de l’interpellation. Sans surprise, les Sénateurs de Lespwa et alliés ont renvoyé Mme Pierre-Louis et son gouvernement qui ne s’étaient pas présentés au Parlement arguant que les motifs de l’interpellation n’étaient pas précisés alors que l’issue du vote était connue à l’avance. Seul le Sénateur Jean William Jeanty (Konba/Nippes, sud-ouest) a fait abstention.

Le vote s’est déroulé peu après minuit (00h34 locales et 05h34 GMT) en l’absence de six Sénateurs qui avaient auparavant dénoncé l’inconstitutionnalité de la séance en s’appuyant notamment sur les articles 107 et 107.1 de la constitution relatifs à la limitation des pouvoirs du corps législatif (Chambre des Députés et Sénat) en session extraordinaire, comme c’est le cas actuellement.

Youri Latortue (AAA/Artibonite, nord), Rudy Hérivaux (Lavalas/Ouest), Evallière Beauplan (Pont/Nord-Ouest), Andris Riché (OPL/Grand’Anse, sud-ouest), Edmonde Supplice Beauzile (Fusion/Centre) ont abandonné la salle de séance au terme d’un réquisitoire solidement argumenté qui risque de jeter le doute sur la légitimité de ce vote de censure. Non contents d’avoir souvent pris le dessus dans les débats sur des membres d’une majorité restés pour la plupart sans réaction et accusés , les leaders de l’opposition au Sénat ont d’ailleurs annoncé leur intention de poursuivre leur croisade contre l’illégalité du vote qui s’est déroulé sur deux jours. A cet effet, une lettre sera adressée à la Première ministre Michèle Pierre-Louis pour lui demander de continuer à exercer ses fonctions en ignorant la motion de censure.

Pour leur part, les représentants de la majorité au pouvoir ont approuvé une résolution en trois points selon laquelle le bureau de la Chambre haute doit signifier sa destitution à Michèle Pierre-Louis et inviter le chef de l’Etat, René Préval, à engager des consultations en vue de désigner un nouveau Premier ministre.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami