Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mercredi 23 août 2017 04:27 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2009
Champ-de mars, la plus grande place publique d’Haiti aux multiples plaisirs !!

Dès 8 heures du soir, l’ambiance de cet endroit, dit on destiné aux enfants, aux personnes qui aimeraient prendre un peu d’air frais en compagnie ou peut être seule pour mettre les idées en place se transforme en un grand marché ambulant. Les marchands de barbecues qui parfument l’air de la graisse des poulets boucanés jetant n’emportent ou tous les déchets des consommateurs, et d’autre part, des jeunes de 11-20 ans de deux sexes se prostituent pour survivre, on les voit défiler dans tous les coins de la place, parfois regroupés pour attirer les passants , on les voit partout sur la place cherchant des clients de tout âges, du moment qu’ils paient pour le service.

Par Alexandra Deneus

Les marchands de barbecues qui parfument l’air de la graisse des poulets boucanés jetant n’importe ou tous les déchets des consommateurs , et d’autre part, des jeunes de 11-20 ans de deux sexes se prostituent pour survivre, on les voit défiler dans tous les coins de la place, parfois regroupés pour attirer les passants , on les voit partout sur la place cherchant des clients de tout âges du moment que ces derniers paient pour le service. Je parle du Champs de Mars, la place qui se trouve au nez du Palais National (Celui qui fait l’objet de toutes les convoitises en Haïti).

Ces jeunes viennent tous dans les quartiers populaires, poussés par des parents qui les exigent d’apporter du pain a la maison, ou des compagnons pour ne pas dire des proxénète qui assurent leurs sécurité, ils fument de la marijuana ou autre pour ne rien sentir et continuent tous les soirs jusqu’à 3 heures du matin, Mayelie une jeune prostituée de 15 ans est responsable de sa tante et ces deux sœurs, affirme que ce n’est pas son rêve, qu’elle aurait aimé devenue une sociologue, mais elle n’a personne pour l’aider, si elle refuse de faire le trottoir, elle sera a la rue et ces deux sœurs aussi, Katyana âgée de 16 ans déjà mère raconte que c’est son petit copain, le père de son enfant qui la ramène tous les soirs car ils n’ont rien, le bébé mourait de faim si elle ne vend pas son corps, junior, un jeune garçon qui parlent 3 langues et qui a beaucoup d’ambition qui cherche des clients partout aux champs de mars.

Peut –on rester insouciant devant cette jeunesse qui s’oublie pour échapper a la dureté de la vie quotidienne ?, certains cherchent un refuge au près de nos dirigeants malgré leurs efforts la porte reste hermétiquement fermer par manque de patriotisme , Ce fléau engendré par la pauvreté, ce manque d’encadrement pour les jeunes que tout le monde voit mais peut en parle, détruit la jeunesse haïtienne, si le flambeau de la devise l’union fait la force disparait ,il n aura plus d’espoir pour Haïti.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami