Mise à jour le 12 octobre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 19 octobre 2017 23:39 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2008
L’éditeur Rodney Saint Éloi et le président du Conseil interculturel, Frantz Benjamin, unissent leurs influences et passent aux actes concrets

Frantz Benjamin : président du Conseil interculturel de Montréal et dirigeant de l’organisme Société Paroles ‘’Posture d’orateur’’

Une délégation montréalaise était présente au quatrième jour du Salon international du livre de Québec, soit le samedi 19 avril 2008. Évidemment, ce grand événement culturel, sous le signe de la francophonie, relié au 400e anniversaire de la vieille capitale a ajouté une effervescence singulière à l’atmosphère.

Les deux membres exécutifs de la délégation, Frantz Benjamin et Rodney Saint-Éloi peuvent se vanter d’avoir planifié une journée réussie. La maison d’édition : Mémoire d’encrier a opéré sous la bannière de l’Espace de la Francophonie en rassemblant pas moins de vingt six auteurs de la francophonie et huit éditeurs.

par Marie-Flore Domond

Dany Laferrière présent au kiosque de l’Espace de la Francophonie qui rassemble vingt six auteurs de la francophonie et huit éditeurs Salon international du livre de Québec édition 2008

Une trentaine de participants se sont impliqués d’emblée à cette activité. Leur champ d’intérêt tant professionnel que récréatif était aussi diversifié que leur pays d’origine. Écrivains, artistes, journalistes, travailleurs et travailleuses culturels formaient une concentration multiethnique bien dosée. Parmi les représentants, on comptait madame Maria Masino, agente de liaison et de développement – diversité culturelle. Il va sans dire que l’occasion était propice aux échanges visant à orienter tout artisan selon son projet respectif et aspiration individuelle. Pour sa part, madame Otilia Tunaru, présidente de l’association culturelle M.A.V.A. (Marche à l’Amour, à la Vie et à l’Amitié) était présente en qualité de chasseur de tête. Autrement dit, comme dépisteur d’artistes de différents acabits.

Une sortie agréable, un encadrement d’appoint

Hubert : photographe, caméraman et membre influent de réseau internet ‘’média mosaïque’’

Durant le trajet aller-retour de Québec, les voyageurs n’ont pas été livrés à la oisiveté. L’archiviste, Frantz Voltaire a visionné un documentaire relatif à plusieurs mouvement littéraires et aux différentes tendances des régimes gouvernementaux d’Haïti ; partant de la deuxième guère mondiale jusqu’au système dictatorial de François Duvalier. Un membre influent du réseau de la communication : média mosaïque a pris la relève en ne diffusant rien d’autre que le récent spectacle de Starmania. Sur le chemin du retour, nous avons eu droit à un spectacle enregistré au Christina où Syto Cavé et Alan Cavé, le père et le fils s’étaient réunis sur la même scène pour divertir leurs fans. De plus, certains ont pu apprécier l’artiste accompli de l’album grand Corps malade.

Période de discours des dignitaires

Nous avons été chaleureusement accueillis au kiosque de l’Espace Francophone. Un vibrant discours a été prononcé tour à tour par les dignitaires de l’Organisation internationale de la Francophonie : madame, Myriam Senghor Ba, monsieur Stéphane Catta, Conseiller de Coopération et d’Action culturelle (Consulat de France Québec), monsieur François Croquette, Conseiller culturel (Consulat de France à Montréal), et monsieur Paul de Sinety, Directeur du livre de l’écrit (Culture France).

Quelques prestations marquantes

Quatre personnalités se sont démarquées consécutivement par l’originalité et l’intensité de leur prestation respective. Il s’agit James Noël, Wilfred N’sonde, Frantz Benjamin et la comédienne diseuse…La poésie de James Noël est percutante, sensuelle et vertigineuse. De toute évidence, ce jeune poète qui sait impérativement parler d’amour. L’écriture de N’sonde se veut charnelle, luxuriante mais tout aussi attachante et prévenante. Bien heureuse soit cette femme inconnue qui impressionne tellement le poète Frantz Benjamin au point de lui investir pouvoir de chanteur provisoire. Juste avant de débuté son récital de poésie, ce dernier a fredonné sur un ton captivant, enthousiaste et dramatique « Fanm saa li jwe nan sans mwen »

James Noël : jeune auteur et poète manifeste son charisme Captant ainsi l’attention de l’auditoire

On ne sait pas si l’approfondissement du souterrain de la littérature peut conduire à la fontaine de Jouvence. C’est un Franckétienne complètement rajeuni qui se trouvait au Salon international du livre de Québec.

Franckétienne : Père du mouvement Spiralisme, écrivain de renom et patrimoine national mobile de la République d’Haïti Marie Flore en compagnie de la personnalité multidisciplinaire

Dîner causerie à l’hôtel Hilton de Québec

Chacun avait l’occasion de se présenter durant la période récréative. Et cette opportunité de tisser des liens nous a permis de découvrir deux échantillons d’adolescent qui sont des mordus de la lecture. Le fils aîné de Roger Petit frère âgé de quatorze ans est de nature curieux. Il aspire à devenir technicien en informatique. Shaya Beauger quant à elle, passionne de l’histoire. Elle s’accroche également à deux autres genres littéraires : la science fiction et le fantastique. A propos de lecture, une généreuse distribution de la revue CULTURES SUD (un outil des littératures d’Afrique, des Caraïbes et de l’Océan Indien traduit en trois langues) par le biais d’un représentant de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Les délégués attablés lèvent leur verre au multiculturalisme et à la littérature




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami