Mise à jour le 5 septembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mercredi 20 septembre 2017 04:08 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2008
EFFONDREMENT D’UNE ECOLE A PETION-VILLE, HAITI : PLUS D’UNE DIZAINE DE MORTS

Plus d’une dizaine de personnes sont mortes vendredi dans l’effondrement d’une école accueillant habituellement 700 enfants à Pétion-ville dans la banlieue de Port-au-Prince en Haïti, a déclaré à l’AFP Gary Desrosiers, porte-parole de la police.
"Il y a beaucoup d’écoliers encore sous les décombres, et parmi les morts se trouvent des personnes vivant dans le voisinage de l’école", a-t-il précisé.
Le porte-parole de la police haïtienne a souligné que les secouristes étaient "sur place pour essayer de dégager les personnes".

Le premier étage de cet établissement, qui compte trois niveaux, s’est effondré aux environs de 10H00 (15H00 GMT) vendredi et "a entraîné le reste du bâtiment alors que les élèves étaient en classe", a témoigné une femme visiblement affolée, accourue sur les lieux pour s’enquérir du sort de son enfant scolarisé dans l’école.

"Des professeurs sont blessés, des écoliers sont grièvement blessés", a déclaré plus tôt un policier haïtien sur place, qui a dit avoir "vu trois corps".

Les blessés graves ont été transportés par ambulance de la Croix rouge, de Médecins sans frontière et de la Mission de l’ONU en Haïti dans les hôpitaux les plus proches.

Le ministre haïtien de la Santé ainsi que la maire de Petion-ville, Lydie Parent, se sont rendus sur place.

Interrogée sur la chaîne américaine CNN, Michaele Gédéon, présidente de la Croix-Rouge haïtienne, a déclaré ne pas connaître le nombre de personnes présentes dans l’établissement au moment de l’accident mais a estimé qu’il devait y avoir "beaucoup d’enfants".

"De nombreux élèves sont pris au piège sous les décombres et il est très difficile de les en extraire", a déclaré de son côté Alex Claudon, de la Croix rouge internationale, également sur CNN.

L’école était construite en dur dans un bidonville de Pétion-ville. La plupart des enfants scolarisés dans l’établissement viennent de ce quartier.

"Toute l’école s’est effondrée sur les enfants et au téléphone on peut entendre tant d’enfants pleurer, pleurer et dire +celui-là est mort, un autre est mort+", a témoigné Michaele Gédéon. "Les nombreux sauveteurs tentent de calmer les enfants" et "de les sortir des décombres", a-t-elle ajouté.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami