Mise à jour le 26 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mardi 02 septembre 2014 13:22 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2007
Une créature retrouvée sur les rives de la Pointe de Nil au Gabon

Arnaque ou authentique phénomène ?

par Marie Flore Domond

Les images parlent d’elles-mêmes. Le corps inanimé d’un être d’une étrange apparence morphologique à de quoi surprendre. Mais en dépit de notre étonnement, la prudence est de mise. Car si la nouvelle technologie permet à l’homme d’accomplir de grandes choses à tous les niveaux, il arrive qu’on l’utilise à des fins illusoires. En Afrique autant qu’en Haïti, lorsque certains riverains témoignent l’expérience de la rencontre d’une sirène, plusieurs semblent prendre plaisir à les rendre coupables du fruit de leur imagination. La jeune gabonaise qui m’a expédié les images manifestait une certaine stupéfaction dans le message qui accompagnait le fichier : « Les gens croient souvent que la sirène, l’être mi homme mi poisson est un mythe. As-tu vu la tête du poisson sur ces photos ? Ce crâne est humain sans aucun doute. Et seul l’homme possède ce type de bras ! »

Mais en soumettant les images à un togolais, il a émit des commentaires à la mesure des faits traditionnels de son pays. Malgré ses réserves, le citoyen d’origine Africaine ne réfute pas la possibilité du phénomène. Quand on sait que le marché des féticheurs se trouve à Lomé, la capitale du Togo, on comprend qu’il est effectivement probable qu’il ait une connaissance plus précoce de la situation.

Les commentaires d’Éric Komi originaire du Togo

La sirène ou encore Mami water serait un animal aquatique imaginaire qui aurait comme membres supérieur en forme de celle d’une femme et les membres inférieurs en forme de poisson. Et selon certaines légendes elle serait dotée d’un pouvoir surnaturel dans lequel des gens croient. Pour ses adeptes, elle se montre extrêmement généreuse. Elle est aussi symbolisée par la beauté, de bonne odeur, et de la richesse. En se référent toujours aux légendes, par son pouvoir elle peut se transformer entièrement en une femme belle, riche, charmante et séduisante pour attirer dans son nid des individus. D’après le témoignage de ceux qui prétendent la côtoyer, elle serait prête à tout pour conquérir les cœurs qui l’attirent. La foi chrétienne la considère comme un esprit maléfique qui se sert des choses de la vie (des biens matériels) pour conquérir. Étant toujours imaginaire, même ceux qui prétendent faire sa rencontre ou la côtoyer l’ont fait dans un état purement spirituel.

Mais la découverte d’une sirène vivante ou morte au bord d’une cour d’eau reste un phénomène sans précédent dans l’histoire contemporaine et suscite beaucoup d’interrogations. Étant donné que la sirène est imaginaire comment se fait il qu’on la retrouve en chaire et en os morte ? As t-elle ratée une de ses prétendu transformations en humain entier et en sirène ? Si ce phénomène s’avère réel qui peut l’élucider ? Les prêtes religieux ou les scientifiques ? De toutes les façons les deux auront leurs mots à dire. En dépit de tout étonnement et des questionnements face à ce phénomène on doit quand prendre conscience en 2007 que tout peut arriver surtout que depuis quelques années l’humanité fait face à des phénomènes inhabituels.

Pour l’instant, notre curiosité s’arrête là. Nous n’avons pas les moyens non plus de mesurer l’ampleur de la situation. Qui sait ? C’est peut-être un lecteur qui aura l’opportunité de résoudre l’énigme qui entoure toute cette mystérieuse aventure…




BÔ KAY NOU
Liens Commerciaux


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami