Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Vendredi 28 juillet 2017 14:53 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2007
Haïti / Sécurité : La sécurité et la confiance reviennent dans les villes du pays

« Le niveau de sécurité en Haïti est plus élevé qu’en Jamaïque, la sécurité en Haïti est aujourd’hui comparable à New-York ou à Paris », a estimé jeudi Alix Fils-Aimé président de la CNDDR.

Présentant à la presse de nouvelles armes remises volontairement par des anciens membres de gangs armés de Cité soleil, le président de la Commission nationale de désarmement, Alix Fils-Aimé, a indiqué que plus de deux cents armes à feu ont été récupérées par la CNDDR.

« Aujourd’hui tous les principaux chefs de gangs ont été arrêtés et sont sous les verrous, aucun quartier, aucune partie du pays n’est contrôlé par des groupes ou individus », s’est réjoui M. Fils-Aimé qui soutient que la Minustah et la PNH ont le contrôle de tout le pays.

« Aucun groupe armé n’a la capacité opérationnelle pour faire face à la Minustah ou à la police nationale et certainement pas avec les deux forces combinées », a assuré Alix Fils-Aimé.

Annonçant la poursuite du désarmement, M. Fils-Aimé a cependant regretté une absence de collaboration du secteur privé dont les membres n’ont pas remis les armes qu’ils détiennent.

« Cette attitude envoie des messages contradictoires qui nuisent au renforcement du climat de sécurité susceptible d’attirer des investisseurs dans le pays », a-t-il fait remarquer. « J’espère que le secteur privé donnera le ton pour montrer sa confiance dans le pays et dans les efforts en cours afin que tout le monde puisse bénéficier de leurs investissements », a-t-il ajouté.

M. Fils-Aimé a soutenu qu’aujourd’hui, le climat de sécurité qui existe dans le pays attire en masse les Haïtiens de la diaspora qui viennent pendant l’été participer aux fêtes champêtres, « sans aucun incident », a-t-il noté.

La Minustah a annoncé jeudi lors de sa conférence de presse hebdomadaire qu’elle avait effectué plus de 800 patrouilles terrestres, maritimes et aériennes la semaine dernière dans le pays. Au cours de cette période, 35 personnes ont été interpellées à travers le pays dont 6 à Cité soleil et une dizaine à Martissant.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami