Mise à jour le 5 septembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mercredi 20 septembre 2017 03:59 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2007
Haïti-Justice-Corruption

Fritz et David Brandt comparaissent au cabinet d’instruction Accusés de fausses déclarations en douane pour l’importation d’un camion, les deux hommes d’affaires et un chauffeur de leur entreprise ont été reconduits en prison

jeudi 2 août 2007,

Radio Kiskeya

L’homme d’affaires Fritz Brandt et son fils David ont été déférés mercredi pour la première fois au cabinet d’instruction dans le cadre de l’enquête judiciaire ouverte sur leur implication présumée dans une affaire de fausses factures d’importation.

Pendant plus de cinq heures, les deux hommes ont été entendus par le juge Durin Duret Junior en présence de leurs avocats notamment Jean-Baptiste Brown, ex-ministre de la justice et Napoléon Lauture.

Un dispositif de sécurité flexible mis en place a permis à des parents et amis de voir les prévenus menottés.

A l’issue de l’interrogatoire, Fritz et David Brandt ont été renvoyés au Pénitencier National, la prison civile de Port-au-Prince où ils sont écroués depuis une semaine.

Jean Anthony Duponcy, emprisonné pour son rôle présumé dans cette affaire, a été également auditionné. Il est chauffeur à la Compagnie haïtienne de moteurs, propriété de la famille Brandt.

Les deux hommes d’affaires avaient été arrêtés jeudi dernier suite à un interrogatoire marathon au parquet de Port-au-Prince autour de leur responsabilité présumée dans la tentative de dédouanement d’un camion avec des bordereaux de paiement contrefaits.

D’une valeur de 100.000 dollars américains, le véhicule avait été importé par la Compagnie haïtienne de moteurs au nom de l’homme d’affaires Jean-Marc Larco.

Cette transaction irrégulière, qui aurait été réalisée avec la complicité d’un broker récemment décédé, avait empêché l’Etat haïtien de prélever des taxes de l’ordre d’un million de gourdes.

Cependant, deux brokers de la douane de Port-au-Prince interrogés par Radio Kiskeya affirment ne pas être au courant de la mort d’un de leurs collègues.

Des parlementaires se sont ouvertement réjouis de l’arrestation de Fritz et David Brandt isssus de l’un des clans les plus puissants de l’économie haïtienne. Selon eux, cet événement marque un tournant dans les efforts déployés par les autorités en vue de briser le cercle de l’impunité.

Intimidée ou embarrassée, la classe d’affaires est peu encline à s’exprimer sur ce dossier. spp/RK




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami