Mise à jour le 12 octobre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Vendredi 20 octobre 2017 05:09 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2007
Entrer dans « La danse en ligne » ...

Le tout dernier panorama de l’écriture scénique de l’auteur Pierre Saint Sauveur.

« La musique s’arrête là où commence le pouvoir des mots. »

Par Marie Flore Domond

Lorsque les projecteurs s’éteindront et que le rideau tombera après la présentation du spectacle musi-théâtre, le 20 octobre prochain, DANSE EN LIGNE pourrait possiblement être désigné comme le dernier chapitre de l’écriture scénique de l’auteur Pierre Saint Sauveur. Il est plus prudent de se restreindre au conditionnel. Car les promesses des créateurs s’avèrent réversibles trop souvent. Nous vous convions donc à entrer dans la danse afin d’amorcer en douceur une seconde étape de retraite du dramaturge. Certes, Pierre Saint Sauveur a déjà pris sa retraite dans le domaine de l’enseignement avec sérénité. Mais comme il a toujours exercé sa vocation de plumitif dans une certaine fébrilité, ce dernier n’a jamais caché son désappointement face à la petite pointure de reconnaissance qu’on lui accorde.

En fait, l’écrivain est un orphelin condamné à des familles d’accueil, des familles d’adoption tout en étant à la merci du hasard de la consécration absolue ou du contraire... Autre que son talent, la plus grande force, la consolation de l’écrivain est de pouvoir maintenir la tête hors du combat de l’indifférence qui nuit à la productivité. Il est certain que la quête de l’écrivain n’est pas de tout repos. Et il n’existe pas une tâche plus ingrate que celle de l’écriture. D’autant plus que le théâtre haïtien, plus particulièrement, est un genre mort-né, En tout cas, c’est ce que soutiennent plusieurs observateurs.

Paradoxalement, malgré les insatisfactions exprimées, aucune de ses œuvres ne fait montre du fatalisme. L’auteur ramène, une fois de plus, un autre fait social sur le tapis. Et il explique les tenants et les aboutissants de son initiative.

« Dès la fin des années soixante, un tas de gens d’origine haïtienne ont cru bon de laisser Haïti. Chacun avait sa raison personnelle mais tout le monde agissait sous l’emprise d’un dénominateur commun : fuir un régime oppressant.
Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Le début des années 2000, a vu une bonne majorité, après avoir offert le jus de leur savoir et l’énergie des meilleures années de leur vie, se retirer de la vie active pour se trouver en « retraite » comme on dit dans le langage commun. Que se passe-t-il dans leurs têtes au jour le jour ? Dans quel monde imaginaire pataugent ces gens pour évacuer ce désir intense des souvenirs de leur enfance ? Quels contes se racontent-ils pour revivre leur adolescence dans un monde qui paraissait idyllique dans leur jeune temps ? « LA DANSE EN LIGNE » ce Musi-Théâtre que j’ai concocté pour faire revivre à ces gens un moment privilégié, se veut en même temps, un hilarant divertissement et un lieu de réflexion capable de leur faire oublier, l’espace d’un cillement, ce difficile combat entre le réel et la fiction !!! »

S’il s’agit effectivement d’une dernière danse, c’est toute l’équipe de distribution qui devrait se munir d’une pointure confortable, maîtriser leurs pas et contrôler la cadence de leur performance. Avec Robert Morin comme chorégraphe et le nom de plusieurs acteurs et comédiens fétiches qui seront sous la direction du metteur en scène, le public est en droit d’espérer un spectacle divertissant.

Le groupe entourant l’événement dans divers rôles : textes- chants-danses.

Les femmes : par ordre alphabétique…

France Brice- Marie Claudette Ciriaque – Thérèse Dorsainvil – Christine Dorcéna- Marjorie Dorvilus- Raymonde Dubic – Edwige Mardi -Adèle Mérilan – Marie- Marthe Nemours -Céline Piard

Les hommes :

Yvon Bastien – Edgar Belfort - Reginald Delva – Robert Morin – (Chorégraphe)

Danse en ligne (Musi-théâtre)

Pierre Saint-Sauveur (auteur-acteur principal et metteur en scène)

COLLÈGE AHUNTSIC
9155 Rue Saint-hubert, coin Legendre
Samedi 20 octobre 2007
19h30
Coût : $ 20

La pièce s’adresse à un public de 18 ans et plus…

Dès le 1er octobre les cartes seront mises en vente chez Steve-Anna.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami