Mise à jour le 21 novembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 14 décembre 2017 05:21 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2006
Le médium électronique : Le Monde Évangélique en mode de célébration

« Aujourd‘hui, c’est la fête,
Nous sommes sur le faîte de la fête,
Parce que la nature est en fête,
Et j’en profite pour vous souhaiter bonne fête
 »
(Gérard André de New York)

Par Marie Flore Domond

Le son de cloche du bilan critique des douze premiers mois d’existence du Journal Électronique baptisé : LE MONDE ÉVANGÉLIQUE, a retenti le samedi 23 septembre au sous-sol de l’Église de la Trinité sise au 3050 Rosemont (coin de la 8ième avenue). La salle joliment décorée a accueilli une soixantaine d’invités composés de collaborateurs, parents, amis et lecteurs de la presse électronique.

Le grand orateur, pasteur Fils-Aimé, était présent. Ce dernier que l’on connaît et reconnaît pour son idéologie renouvelée et sa conception de rassembleur du monde évangélique, pour ne pas dire carrément de la dimension spirituelle des hommes de foi. Il n’a pas hésité à souligner la sagesse manifeste du rédacteur en chef, monsieur Jean Robert Pierre, ainsi que de l’éditeur, monsieur Raymond Lacombe, qui ont assuré l’équilibre démocratique et objectif de l’organe de presse, durant ses premiers pas, par leur ouverture d’esprit et leur capacité à gérer leur ressource humaine.

Tour à tour, les membres-fondateurs ont pris la parole pour témoigner de l’effort concerté des membres du conseil exécutif du journal formé de l’éditeur Raymond Lacombe, du rédacteur en chef Jean Robert Pierre, de la secrétaire Myrlène René, et de deux trésoriers, incluant Lother Lacombe qui est également responsable de la section des sports. Quant à Franklin Sylvestre, il est affligé par l’épreuve de la maladie. Nous lui souhaitons, tous, un prompt rétablissement.

Les dirigeants ont fait écho de l’implication et de la diligence de chaque collaborateur indistinctement afin de démontrer l’indispensabilité de la participation de chaque membre de l’équipe de rédaction autant que de celle de l’administration. A la période des échanges, l’un des membres responsables de la correction, monsieur Jean Romane, de même qu’ un membre-fondateur, monsieur Hébert Lacombe, ont exprimé, eux aussi, leur point de vue par rapport à certaines constatations.

Myrlène René et Noé Pierre étaient bien assortis pour co-animer la soirée. Chacun d’eux a accompli sa tâche d’annonceur et de présentateur dans la détente et la bonne humeur. La pédagogue en a profité pour retracer dans sa recherche l’origine de la Communication à distance instaurée par le génie qui inventa les codes morses et de deux instigateurs, l’un du système des lectures en « braille », et l’autre des mesures de diffusion intercontinentale popularisée sur le nom de « Internet ». Elle a affirmé que tous les trois ont été inspirés par le Grand Archithèque de l’Univers, pour ainsi dire DIEU.

Les trois récipiendaires du concours biblique lancé depuis le tout début du fonctionnement du journal étaient : Jean Kenscoff, Nivéa Étienne Clergé et Anne Michèle Sylvio, tous trois de l’Église Évangélique Baptiste Le Jardin Du Bien-Aimé. On ne saurait passer sous silence la retentissante voix de la jeune choriste du nom de Sœur Martine Toussaint dans l’interprétation de deux chants qui interpellent : « Remplis-moi de ta Puissance, Seigneur » et « Dieu est grand en Fidélité ».

Certes, la présence du Tout-Puissant est indispensable au sein de l’organisation mais, en terme numérique, c’est grâce à des collaborateurs d’ici et d’ailleurs comme Duperme Dieunoit, Asnel Philippe Auguste, Gérard André et bien d’autres internautes qui confirment régulièrement leur appréciation et leur compréhension à l’égard de toute l’équipe que le journal trouve sa raison d’être. Ces membres-alliés constituent une sève stimulante, non seulement pour aplanir les obstacles que rencontrent des participants au fil de leur collaboration, mais aussi pour perpétrer les six élans de conviction et d’inspiration soutenus par les membres du journal qui sont « d’informer, de sensibiliser, d’évangéliser, d’éduquer, d’encourager et d’édifier ».

Si Lother Lacombe avait la responsabilité de capter l’attention qui incombe d’introduire les mots marquant l’ouverture de la cérémonie du premier anniversaire du journal, la délicate tâche de persuader les convives du bien fondé de la célébration, me revenait. Je vous soumets donc le contenu de la note finale de la soirée. Toutefois, le thème du « doute » n’a pas été retenu non pas par esprit de pessimisme, mais en raison de sa double phase, sa facette bipolaire, son double cycle.

Discours de clôture prononcé par Marie Flore Domond

Nous avons tous le fardeau du doute à gérer... Le doute qui nous bloque ou qui nous incite à la curiosité. C’est pour cette raison, je crois que le doute n’est pas un sentiment négligeable.

Lorsque j’ai rencontré monsieur Raymond Lacombe qui m’a proposé de collaborer dans le journal Le Monde Évangélique, j’ai accepté enthousiastement. Ce n’est que par la suite que le doute s’est installé. Intérieurement, je me disais : « Vais-je pouvoir participer sans heurts à un journal évangélique, sans porter des gants blancs, sans procéder à des censures, et rester toi-même ? »

Après maintes réflexions, j’en ai parlé au comité exécutif du journal lors des réunions. Leur ouverture d’esprit m’a donné du zèle, non pas pour exagérer mais pour demeurer authentique dans le respect des autres. Mon expérience, c’est un ensemble de petites choses ; des interactions que nous vivons personnellement et qui ont conduit à cette journée de célébration.

De ce cheminement, j’ai appris une chose essentielle : la communication de qualité gravite toujours autour du courage.

Comme je l’ai déjà dit à l’éditeur, je bénis cette collaboration qui me facilite la vie. Et je bénis les membres de la rédaction ainsi que les fidèles lecteurs du Monde Évangélique.

Je vous remercie de votre attention.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami