Mise à jour le 12 octobre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 19 octobre 2017 02:12 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2006
Islande Casséus (1) : professionnelle de longue date en soins esthétiques

Même le teint naturel que reflète le portrait de cette Antillaise ne saurait vous révéler distinctement quelques indices sur ses activités professionnelles à première vue. Cependant, sa voile de discrétion peut vous surprendre lorsqu’il s’agit d’établir un protocole de ses stratégies d’affaires. A l’entendre parler, la réorientation de sa carrière d’infirmière en soins esthétiques, y compris la coiffure, ne s’est pas produite sur un coup de tête.

Par Marie Flore Domond

Elle se situe en juste équilibre entre la passion de sa profession et la planification rationnelle qui lui permet de rentabiliser ses projets. Néanmoins, son engagement dans la communauté haïtienne, n’est pas uniquement économique. Le défi de la condition féminine la motive plus qu’on pourrait le croire. Effectivement, elle en fait foi à travers ses déclarations.

Dans l’éventail de ses spécialités, on retrouve, la coiffure, la pédicure, la manucure, le maquillage et les greffes. Elle jouit du privilège d’être bilingue, car elle a fait ses études aux Etats-Unis.

Madame Islande croit que quelqu’un peut se diriger dans n’importe quel domaine qu’il désire, c’est le professionnaliste qui fera la différence. La clé du professionnalisme en question n’est autre chose que l’amour de ce qu’on fait. "C’est très exigeant de travailler avec le public. Il ne suffit pas d’investir huit heures par jour. Personnellement, je professe dans ce domaine par esprit d’esthétique" a-t-elle avancé.

Pour rejoindre l’ensemble des actions et de l’application au niveau créatif, Islande Casséus a choisi d’être à la fois coiffeuse et esthéticienne. Et elle explique pourquoi : "posséder les deux volets en même temps implique le traitement des cheveux, les soins corporels, l’inspiration styliste également". Elle avoue que la coiffure a quand même préséance dans la mesure où elle se déplace fréquemment pour assister à des congrès, des colloques, des séminaires concernant la coiffure.

Vous arrive t-il de traîner des incertitudes sans jamais les clarifier ? C’est comme une mèche de cheveux mal fixée sur la tête. On passe notre temps à la replacer sans succès. J’ai voulu savoir une fois pour toute si c’était une profession ou un métier. Sa réponse fut concise. Écouter ce qu’elle avait comme réponse : "je dirai les deux. C’est à la fois manuel, physique et intellectuel. Il faut penser à des compositions chimiques. C’est très important. On bouge et on marche. Dépendamment du studio, certaines coiffeuses font uniquement la finition. Moi, je fais tout".

Pour ce qui est des attentes d’une cliente face à sa coiffeuse, l’interlocutrice s’est montrée catégorique : "pour tenir compte de l’effet thérapeutique qu’une coiffeuse peut exercer généralement sur sa clientèle, il faut savoir si les clientes sont passagères ou régulières. Dans ce contexte, chaque cas est particulier. Pour trouver un problème, il faut un certain suivi avec la cliente en question. Il peut s’agir d’un problème interne, ou externe. Dans ce cas, je joue le rôle de conseillère en évitant des produits irritants, fixatif et autres. Il faut savoir quand appliquer les traitements chocs. Il y a aussi le facteur de stress, de l’anémie ou de la médication, le débalancement de la glande thyroïde. À ce moment, mon souci est de diriger la personne vers un dermatologue qui peut diagnostiquer. Il faut dire que le fait d’être infirmière m’aide beaucoup".

Si le snobisme fait rage dans la plupart des salons de coiffure, Islande se défend rigoureusement de ce préjugé : "je ne regarde pas les gens sur les apparences. Quelque soit le statut de la personne, c’est une cliente avant tout. Je prie régulièrement pour avoir toujours le respect et la dignité de ma clientèle. Par contre, je dois reconnaître que cela existe".

A suivre...




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami