Mise à jour le 8 avril
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Samedi 19 avril 2014 16:29 (Paris)

Accueil  »  Archives  »  Année 2005
Le 01/01/2005
Le feu roulant d’une grâce exotique

JPEG - 13.8 ko

Que dites-vous du teint quasi cuivré de ce portrait, de son faux fini, de l’expression naturelle du personnage ! La créature calquée de ce cadrage se nomme Kathy Sauther. Sourire radieux, yeux pétillants, visage angélique, le torse élancé à moitié dénudé, de tempérament sociable, du genre qui aime le luxe et le confort, je vous assure que le timbre de sa voix féline accentue son charme. On dirait une poupée de faillance. Mais ne vous m’éprenez pas, elle est loin de la pensée stéréotypée « soit belle et taie-toi » Madame Sauther professe la PEINTURE. Et parmi l’éventail de ses habiletés artistiques, elle se distingue dans l’art floral, la décoration en tout genre et le doigté culinaire, Disons qu’elle embrasse le champ de l’Art de vivre...

LA FORÊT ENCHANTÉE fait partie de ses collections précédentes. Une toile vive, irradiante et lumineuse. L’œuvre a été sans doute réalisée pour alimenter l’expression de la splendeur et de l’émerveillement ; mais au moyen des éléments ravageurs d’intensité feu et flamme. ENERGIE quand à elle issue du même élan d’inspiration exprime l’amplitude d’une force libérée. L’harmonie des couleurs en forme de plis et replis confirme la flexibilité des signaux. L’esprit créateur visite l’abstrait. Avis aux intéressés, je suis l’acquéreur des deux œuvres.

FIESTA DE LA MADONE compte parmi sa nouvelle collection qui dépeint un style nouveau autant par la technique que la thématique. Là, elle explore le symbolisme. Devenue élève du grand maître Laurenceau, elle ose se baigner entre deux eaux « Quand on sait que la peinture de Lionel Laurenceau lui-même est à mi-chemin de l’expressionnisme symbolique et du surréalisme ». Le tableau représente une scène de vie familiale où l’artiste transmet la joie au lieu d’ébouillir la galerie. Une mère et son enfant moulées dans l’opulence et un décor meublé d’éléments accessoires. Bref, le souffle retenu de la madone dans un air d’été On y découvre un univers apaisant où aucun des personnages ne semblent être privé de bonheur.

UN ÉVÉNEMENT MARQUANT En juin 2003 elle a courtisé le grand public au nom de ses compatriotes et confrères les moins nantis en devenant tête dirigeante d’un organisme appelé : LAFLA dont le cigle abrège le slogan : L’ART DE LA FOIRE DE L’ART. Le bilan de l’unique édition de cet office éphémère était pourtant positif. On pouvait dresser une liste de découverte artistique remarquable. Parmi les artistes qui ont participé à l’exposition collective figurent : France Quenneville, artiste peintre et professeur, le peintre Harry Chery, qui demeure tout aussi saisissant et surprenant dans sa volonté ferme de communiquer sans cesse avec l’Au-delà. Kim Nguyen pour sa part extériorise des natures mortes. On a pu remarquer également les œuvres respectives des artistes : Humano et Eva Arsenault. Sans oublier le peintre, Jacques Viennet français, portraitiste et muraliste d’intérieur.

LA VISION HUMANITAIRE QUI HABITE L’ARTISTE KATHY SAUTHER Madame Sauther entreprend toujours des mouvements axés dans la bonne direction. Elle est déterminée à concrétiser trois objectifs bien précis. Promouvoir l’éclosion des jeunes artistes amateurs et créer des conditions propices dans le but de les émanciper. Ouvrir l’horizon des étudiants vers le monde en leur permettant de faire des voyages à prix forfaitaire. Consolider les liens entre les artistes montréalais et ceux de leur pays d’origine tout en collaborant avec les professionnels de la société québécoise tout en faisant preuve de générosité et de compassion envers les plus démunis dans toutes les autres sphères. . Qu’on soit profane ou amateur d’arts passionné, on est conscient de la nécessité de redorer le blason de la culture haïtienne dans le contexte de la situation précaire des artistes outre mer et locaux qui doivent s’épanouir et développer leur plein potentiel dans une société moderne. Partageons une de ses déclarations lors d’une entrevue accordée au Journal Présence, il y a de cela trois ans. Des propos qui situent le fil conducteur de ses démarches. « Il arrive bien souvent que l’on cherche sans le savoir sa vérité dans la persistance même de peindre, de produire même si ça fait brûler beaucoup d’énergie. C’est comme un navigateur qui contourne sans le voir une contrée fantastique masquée par la brume. On ne sait jamais, dans ces conditions, quand s’allumera dans toute sa brillance la lampe d’Aladin. Ce moment où le génie se met à notre entière disposition ». LES DIFFÉRENTS LIEUX D’EXPOSITIONS DE L’ARTISTE PEINTRE Entant que Membre du Cercle des Artistes Peintres et Sculpteurs du Québec, elle a eu le privilège d’exposer ses oeuvres à plusieurs expositions d’envergures internationales de toutes tendances et discipline dont celle organisée du 1e au 10 juin 2004 au Cloître des Carmes, à Jonzac en France, au Château Beaufief du 20 au 30 juin 2004, à Saint-Jean d’Angely Mazeray, France et au Donjon de Pons en France du 12 juin au 4 juillet 2004. Actuellement, présidente de l’organisme ETM (Enfants du Tiers Monde), elle participé à une exposition bénéfice au Centre Culturel Popesco, octobre 2004- Au Complexe Christina, décembre 2002. New Jersey, octobre 2000. Salon Privé Houston Texas, septembre 2000.- École Saint-Louis, activité para scolaire à Montréal, 2000. Florville à Kenscof, Haïti, 2000. UNE EXPÉRIENCE ENRICHISSANTE Toutes ces activités permettent assurément à l’artiste l’occasion de briser le cercle vicieux des peintres locaux méconnus, mal connus ou carrément inconnus. Et l’opportunité de grandir dans un champ multiculturaliste. Et à ce rythme, Kathy Sauther ne semble pas céder sa place, elle compte de préférence y laisser des traces.




BÔ KAY NOU
Liens Commerciaux


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami