Mise à jour le 12 octobre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Vendredi 20 octobre 2017 19:56 (Paris)

La sélection nationale U-17 et la délégation qui l’accompagnait humiliées à la Jamaïque

La peur du choléra aurait été à l’origine de l’attitude des autorités jamaïcaines

Les joueurs de la sélection nationale de football U-17 et la délégation qui les accompagnait ont subi de graves humiliations mercredi à la Jamaïque, au moment où la sélection s’apprêtait à participer à un match dans le cadre de la phase finale du tournoi mondial de football des jeunes de moins de 17 ans.

En raison d’un accès de fièvre manifesté par 5 des joueurs souffrant vraisemblablement de la malaria, l’ensemble de la délégation a été placé en quarantaine dans son hôtel pendant des heures avant la décision finale de son expulsion à la fois de la Jamaïque et de la compétition. La police a encerclé l’Hôtel pendant des heures, empêchant l’approvisionnent des membres de la délégation en eau et autres ressources essentielles.

L’un des vice-présidents de la Fédération Haïtienne de Football (FHF), M. Julio Cadet, a désapprouvé l’attitude des autorités jamaïcaines et dénoncé le fait que les joueurs haïtiens subissent généralement des mauvais traitements dans la Caraïbe.

Dans un communiqué, la candidate à la présidence Mirlande Manigat a exprimé sa sympathie et sa solidarité aux joueurs et considéré que « les difficultés sanitaires actuelles ne peuvent en aucun cas justifier un traitement indigne de nos compatriotes à l’étranger ».

La peur du choléra aurait été à l’origine de l’attitude des autorités jamaïcaines vis-à-vis de la délégation sportive haïtienne. L’épidémie de choléra sévissant en Haïti depuis le dernier trimestre de l’année écoulée a déjà fait des milliers de victimes.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami