Mise à jour le 21 novembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 14 décembre 2017 05:26 (Paris)

Edmond Mulet présente ses voeux au peuple haïtien

Le patron de la MINUSTAH, qui rappelle les catastrophes en série de 2010, sans évoquer la crise post-électorale, fait appel au patriotisme et à l’esprit de sacrifice des haïtiens pour faire de 2011 une année bien meilleure et offrir au pays un avenir plus prometteur

A l’occasion des fêtes de noël et de fin d’année, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en Haïti, Edmond Mulet, a présenté vendredi ses vœux les meilleurs au peuple haïtien tout en évitant soigneusement de s’exprimer sur l’actuelle crise post-électorale dont la MINUSTAH est partie prenante.

Dans un message de circonstance, le diplomate guatémaltèque a souhaité que 2011 apporte au pays "la paix du cœur, de l’âme et de l’esprit" et permette de panser les "profondes blessures" de 2010, l’année de toutes les calamités.

"L’année 2010 a été l’une des plus douloureuses de l’histoire d’Haïti. Les tragédies, plus éprouvantes les unes que les autres pour les haïtiens, se sont succédées, à commencer par celle du 12 janvier, puis une tornade et un ouragan destructeurs et enfin, la subite propagation de l’épidémie de choléra", écrit M. Mulet.

"A l’aube de l’année nouvelle, je tiens à saluer encore une fois l’héroïsme du peuple haïtien qui a su faire face à l’adversité avec courage et dignité. Certes, les défis restent immenses, mais une patrie ne vit que grâce aux sacrifices de ses fils", poursuit le chef de la MINUSTAH.

Il conclut son message sur un clin d’oeil à la conjoncture politique d’aujourd’hui et aux incertitudes qu’elle fait planer sur l’année à venir en souhaitant que "l’amour de la patrie et les immenses sacrifices consentis puissent devenir les ferments d’un avenir meilleur pour les filles et les fils d’Haïti".

Touchée par un violent séisme ayant fait en janvier environ 300.000 morts et confrontée depuis tantôt trois mois à une meurtrière épidémie de choléra, Haïti est plongée dans une nouvelle crise politique née de l’organisaton chaotique des présidentielles et législatives du 28 novembre et de la publication de résultats préliminaires violemment contestés.

Tout le processus a été conduit par un Conseil électoral décrié ayant bénéficié du soutien actif de la communauté internationale, y compris de l’ONU.

Une mission technique de l’OEA doit recompter les votes entre le 27 et 30 décembre avant la proclamation des résultats définitifs censée ouvrir la voix à un second tour prévu le 16 janvier en vue désigner le successeur du Président René Préval.

La démocrate-chrétienne Mirlande Manigat est arrivée en tête du premier tour devant le candidat officiel Jude Célestin, momentanément qualifié pour le second tour au détriment du chanteur Michel Martelly, troisième.

Le chef de l’Etat sortant, qui doit abandonner le pouvoir le 7 février, n’a pas écarté jeudi la possibilité de continuer à exercer ses fonctions, jusqu’au 14 mai si nécessaire (date à laquelle il avait prêté serment en 2006), au cas où son successeur ne serait pas connu à temps.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami