Mise à jour le 5 septembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Mercredi 20 septembre 2017 03:59 (Paris)

Arnel Bélizaire dépose plus de mille pages contre Martelly, des ministres et secrétaires d’Etat

Se gardant de s’exprimer sur le contenu de ces documents volumineux qui pourraient mettre la commission d’enquête sénatoriale sur de nouvelles pistes, le Sénateur Steven Benoît a aussi révélé qu’un ministre démissionnaire serait de nationalité américaine et annoncé qu’une correspondance a été acheminée au chef de l’Etat pour lui demander de remettre aux investigateurs son dernier passeport (2007-2012) et la copie de sa carte de résidence américaine ; le Député Arnel Bélizaire, qui affirme avoir découvert aux Etats-Unis que Michel Martelly aurait une triple identité, recherche la mise en accusation du chef de l’Etat

Le Sénateur Steven Benoît a annoncé mardi que le Député Arnel Bélizaire, fraîchement rentré des Etats-Unis, avait remis à la commission sénatoriale d’enquête sur la nationalité des dirigeants un lot impressionnant de documents de plus d’un millier de pages concernant des ministres et secrétaires d’Etat, mais surtout le Président Michel Martelly dont la présumée double nationalité étrangère demeure au centre des investigations et préoccupe différents segments de l’opinion publique.

Représentant de la circonscription de Delmas/Tabarre, Bélizaire, dont le nom avait défrayé la chronique lors de son arrestation illégale, en octobre dernier, avait indiqué avant son retour d’une mission parlementaire qu’il allait tenter d’obtenir la mise en accusation du chef de l’Etat qui aurait utilisé trois identités aux Etats-Unis où il a vécu.

Sans révéler le contenu des différents dossiers transmis aux commissaires, le Sénateur Benoît a implicitement montré qu’ils pourraient être d’un certain intérêt.

Dans son très volumineux rapport, Arnel Bélizaire soutient avoir découvert à travers ses recherches menées dans diverses institutions américaines qu’outre sa double identité déjà connue, Michel Joseph Martelly et Michael Joseph Martelly, le Président de la république aurait un troisième nom, Michel Olivier Martelly, à ne pas confondre avec celui de son fils aîné.

Le statut matrimonial de l’un ayant pour épouse Sophia Saint-Rémy et sa date de naissance, correspondant à celle du chef de l’Etat, 12 février 1961, feraient la différence entre le père et le fils, selon l’élu de Delmas/Tabarre (est-nord de Port-au-PrinceP) qui entend poursuivre l’ancien chanteur devenu dirigeant pour « faux, usage de faux et abus de confiance ». Les mêmes accusations qui avaient été à l’origine de l’arrestation spectaculaire du parlementaire pro-Lavalas à l’aéroport international de Port-au-Prince et d’une grave crise politique pour le nouveau régime.

Dans la foulée de ce nouveau rebondissement dans l’épineux dossier de la nationalité, Steven Benoît a indiqué que la commission d’enquête du Sénat avait adressé mardi à Michel Martelly une nouvelle correspondance l’invitant à remettre au plus vite son dernier passeport, qui couvre la période 2007-2012, et la copie de sa carte de résidence américaine.

La plateforme œcuménique Religions pour la paix, qui avait offert ses bons offices pour faciliter un dénouement de la crise, a essayé en vain de convaincre la Présidence d’acheminer au Parlement la dernière pièce susmentionnée.

Le passeport encore valide et la carte de résidence seront d’une importance "capitale" pour l’avancement et la fin de l’enquête, a estimé le premier Sénateur de l’ouest.

Si la nationalité haïtienne du Président est sérieusement mise en doute en raison de graves accusations lui attribuant les nationalités américaine et italienne, d’autres membres de l’Exécutif semblent logés à la même enseigne. En plus des secrétaires d’Etat Georges Racine (intérieur), Elsa Baussan Noël (patrimoine) et Jean-Claude François (enseignement supérieur), un ministre du gouvernement démissionnaire serait détenteur d’un passeport américain, selon les conclusions du rapport de la sous-commission d’enquête chargée de l’immigration. Son président, Steven Benoît, qui a remis son rapport mardi, se garde pour l’instant de révéler l’identité de l’intéressé.

Ces nouveaux éléments coïncident avec la prolongation du processus de ratification du Premier ministre désigné. Initialement fixée à ce jeudi, la remise du rapport de la commission spéciale de ratification sur l’état du dossier de Laurent Lamothe, a été reportée à une date ultérieure à cause de certaines « complications » a, pour sa part, indiqué le Sénateur Francky Exius, l’un des commissaires. Homme d’affaires très proche du chef de l’Etat ayant aussi longtemps vécu à l’étranger, l’actuel chancelier fait l’objet d’une double enquête sur sa nationalité et sa résidence.




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami