Mise à jour le 12 juillet
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 17 août 2017 13:51 (Paris)

Accueil  »  La UNE
La Commune de l’Arcahaie sous l’emprise du décret illégal de Michel Joseph Martelly

« La mentalité haïtienne déroute à un tel point que le psychiatre Louis Mars se arcahaiedemande si un des aspects de cette mentalité d’esclave que nous appelons en créole « sousou » et qui est généralement connue sous le nom d’Oncle Tom serait dû au complexe d’infériorité né de l’asservissement. » (Leslie Péan) Depuis plus d’un mois la commune de l’Arcahaie est le théâtre d’affrontements sanglants entre la population et la Police Nationale d’Haïti. Le bilan en dégâts est très lourd : près d’une dizaine de morts, plusieurs bus et camions sont incendiés, des dizaines d’habitants dans le maquis et des centaines sont déplacés de leur maison.

Tout ceci est l’œuvre de Michel Joseph Martelly qui a pris un décret illégal (22 Juillet 2015) pour fissurer la commune de l’Arcahaie et l’annexer à Montrouis pour former la commune des Arcadins qui sera sous la juridiction de l’Artibonite. Selon la constitution en vigueur, seul le parlement peut prendre des mesures pour former de nouvelles communes. Michel Martelly en qualité de président de la république ne peut pas passer un décret-loi pour élever une circonscription en commune.
Les habitants de l’Arcahaie se sont révoltés depuis le jour de la promulgation du décret en Juillet dernier, et depuis lors c’est la porte de l’enfer qui s’ouvre sur les habitants de l’Arcahaie.

Par Kerlens Tilus Futurologue Snel76_2000@yahoo.com

Le gouvernement se livre à la chasse à l’homme et Martelly utilise des gangs au sein de la commune qui ont pour mission de terroriser la population qui ne veut pas se laisser faire. Malheureusement, en cette période électorale, aucun candidat ne lève le petit doigt pour demander justice pour les Archelois qui sont considérés et traités comme des canards sauvages par le pouvoir exécutif. « La communauté internationale a utilisé la mauvaise foi pour pulvériser le projet de liberté, mettre le vide dans la forme, lui enlever toute substance, en y incarnant la superfluité et en lui faisant produire la futilité. Le comportement de cigale de chaque génération a causé des dégâts incalculables dans certains secteurs. C’est le cas avec la catastrophe écologique qui jette son ombre maléfique dans les âmes. Un dispositif stérilisant non seulement la nature mais aussi les personnes et dont les conséquences sont l’insignifiance et la zombification. »
Leslie Péan Durant la campagne électorale en 2010, nous avons bien indique que Martelly serait place au pouvoir pour salamiser Haïti et faciliter le vol de nos richesses par des étrangers. En 2015, c’est devenu une réalité patente. Les bandits légaux courent le bruit que « abitan ak pòv pa rete bò lanmè », c’est-à-dire ce sont les riches qui doivent jouir de ce privilège. Michel Martelly et certains membres de son gouvernement font la chasse aux sorcières pour chasser des habitants vulnérables de leurs terres pour les confisquer et les vendre ensuite aux plus offrants. C’est ainsi que des grands bonnets de l’élite haïtienne et de la communauté internationale sont propriétaires de terres à l’Arcahaie. C’est triste de voir qu’un pouvoir dit démocratique utilise l’illégalité et la force pour asseoir des mesures illégales qui vont à l’encontre des intérêts de la population. Malheureusement que Michel Martelly trouve à ses côtés des fils de l’Arcahaie même qui l’encouragent sur cette voie. En effet, à part de Lucien Jura, ils sont nombreux à prêter leurs services au sein de l’administration Tèt Kale. Au nom de l’amour qu’ils ont pour cette commune, ils auraient porté le chef de l’Etat à aborder la question autrement. Pauvre diable les fils ingrats manifestent toujours leur sentiment d’ingratitude. Plus que jamais Arcahaie est négligée et ignorée. Elle fut un grenier de Port-au-Prince, connue surtout pour ses plantations de bananes. Aujourd’hui, avec l’apport de certaines forces extérieures comme la République Dominicaine, le président Martelly a détruit complètement la culture bananière à l’Arcahaie pour établir des zones franches comme celui de son poulain Jovenel Moise. Le monde doit être au courant de cette méchanceté qui est faite aux habitants de l’Arcahaie.
Depuis quatre ans, le gouvernement claironne qu’Haïti is open for business et qu’il priorise le tourisme, aucun projet viable n’est exécuté ni envisagé à l’Arcahaie qui regorge en son sein nos plus belles plages. Le combat de la population de l’Arcahaie contre les bandits légaux est un combat pour recouvrer leur dignité, d’émancipation et pour le développement également. Les Archelois sont des gens fiers qui ont contribué à l’émergence de la république d’Haïti. Nous ne pouvons accepter que cette commune où notre drapeau a pris naissance soit traitée en parent pauvre et torpillée. Les Archelois doivent boycotter tous les candidats qui représentent la continuité lors du deuxième tour des élections. Michel Martelly avait promis la relance de la production nationale lors de la campagne électorale de 2010. Aujourd’hui, Arcahaie est plus fragilisée que jamais. Ce sont des constructions faramineuses qu’on remarque dans la plaine. Le pouvoir ne fait rien de concret pour aider les paysans et autres fermiers qui choisissent de faire de l’agriculture leur gagne-pain et qui veulent le faire à grande échelle. Tout ce que Martelly veut c’est d’exproprier les habitants sur le bord de mer et d’utiliser ces terres pour la construction de « resorts « et de bordels pour encourager le tourisme sexuel. Nous supportons le Collectif de la Diaspora Archeloise qui demande à l’administration Martelly/ Paul d’abroger le décret du 22 Juillet 2015 en vue de : 1- Ramener le calme et la sécurité dans la commune de l’Arcahaie, 2-Permettre aux élèves de reprendre le chemin de l’école, 3-Redonner confiance aux petites et moyennes entreprises de la localite, 4-Créer une atmosphère de convivialité entre les Archelois et les citoyens des agglomérations avoisinantes. Nous dénonçons le groupe paramilitaire BOID fidèle à Martelly qui mène des raids nocturnes dans la commune pour kidnapper et tuer des jeunes. Le peuple de l’Arcahaie doit être vigilant pour éviter que Martelly et ses patrons aient gain de cause. Les Archelois doivent se mobiliser pour porter le dossier par devant le prochain parlement et doivent continuer à faire du bruit pacifiquement pour porter le dossier par devant les autres instances nationales (pouvoir judiciaire, société civile, la presse) et même internationales. Les enfants de Grann Guiton méritent mieux. Que la cité du drapeau renait de ces cendres. Que par Arcahaie la république soit débarrassée des bandits légaux qui cherchent à faire perdurer leur pouvoir en quête d’immunité. Vive Arcahaie, la cite du drapeau !




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami