Mise à jour le 21 novembre
Devenez correspondant(e) de Caraïbe Express c'est partager et faire progresser "Le Lien Entre Les Peuples". Passionnés d'écriture, journalistes professionnels et amateurs, rejoignez notre équipe par mail: redaction@caraibeexpress.com, par téléphone: (509) 38406384 "Caraïbe Express" The Link Between The Peoples le site d'informations culturelles et sportives de la Caraïbes par excellence.
Jeudi 14 décembre 2017 05:28 (Paris)

Accueil  »  La UNE
Exhibition de passeports

Confusion pour la plus belle ? - Quatre des huit passeports détenus par le président Martelly ne sont donc pas enregistrés dans notre système, - American Airlines, n’a pas retrouvé sur son manifeste le nom de Michel Joseph Martelly

Port-au-Prince vit au rythme de secousses sismiques et politiques. Un 4.6 l’a fait trembler la veille. Les politiciens de tout acabit l’ont fermé en milieu de journée. De crise en crise, Haïti ne vit que cela. Le dossier de la double nationalité continue de faire des remous. Imbroglio. Tohu-bohu. Incohérence. Les jeux se corsent davantage. Moïse Jean-Charles poursuit sa lutte. Les pro-Martelly quittent le navire et se positionnent.

Le point de presse hypermédiatisé du Président au Palais national semble semer plus de confusion. Alors qu’il tentait de couper court aux rumeurs persistantes sur sa supposée double nationalité, il paraît enliser tout le monde dans l’atermoiement. Malgré l’exhibition des passeports sous le regard d’une partie de la communauté internationale, acquise à la cause du chef de l’État, le doute persiste encore sur la nationalité étrangère présumée du premier mandataire de la nation.

Des leaders religieux l’ont convaincu. Celui qui avait quelques jours plutôt annoncé que ses passeports allaient rester « dans sa poche », les a exhibés au vu et au su de tous. Il entendait peut-être mettre un terme à ce dossier qui a tenu la nation en haleine depuis plus de trois mois. Cependant, cette démonstration n’a pu lever les doutes sur l’identité du personnage répondant au nom de Michael Joseph Martelly. Alors qu’une carte de résidence américaine émise au nom de Michael Joseph Martelly a été clairement identifiée dans le lot de passeports de Joseph Michel Martelly exposés au Palais national.

Devant un parterre composé, entre autres, de deux diplomates occidentaux présents au Palais national et apportant leur plein soutien au chef de l’État, celui-ci croit avoir triomphé des ses détracteurs. L’ambassadeur américain Kenneth H. Merten, en fin de mission en Haïti, a, en créole, confirmé que Michel Joseph Martelly ne détient pas la nationalité américaine. Monsieur Merten, diplomate américain, n’est autorisé à fournir des informations sur des citoyens américains que sur leur demande, dit-on. Il n’est pas autorisé à fournir des informations sur des citoyens non américains. Ingérence ? Le diplomate n’a pourtant rien dit au sujet du citoyen Michael Joseph Martelly, détenteur d’une carte de résidence de son pays.

Confusion pour la plus belle ?

La confusion enfle davantage. Joseph Michel Martelly exhibe huit passeports alors que seulement quatre ont été vérifiés dans le système du Service de l’immigration et de l’émigration par des sénateurs-commissaires. Quatre des huit passeports détenus par le président Martelly ne sont donc pas enregistrés dans notre système, à en croire le rapport préliminaire de la commission sénatoriale chargée d’enquêter sur la nationalité des membres du gouvernement et du numéro un de la nation.

D’autres pétaudières sont encore criantes dans l’exhibition faite le jeudi 8 mars dernier dans la maison du peuple. La compagnie américaine de transport aérien, American Airlines, n’a pas retrouvé sur son manifeste le nom de Michel Joseph Martelly alors que le Président, preuve à l’appui, a clairement montré qu’il a voyagé le 21 novembre 2007. Entre cette compagnie de transport aérien et l’actuel locataire du Palais national, l’adéquation n’est pas faite. À quand la vérité. Y a-t-il tentative de mentir à la nation ?

L’ambassadeur Kenneth Merten a confirmé que le Président avait restitué sa carte de résidence en mai dernier. Toutefois, le nom retrouvé sur une carte de résidence au milieu des passeports est Michael Joseph Martelly. Quelle similarité peut-on établir entre ces deux personnages ? Kenneth Merten devrait également s’expliquer sur Michael Joseph Martelly, sur qui il détient, peut-être, plus amples informations.

Démissions en cascade

Le rapport partiel d’enquête sur la nationalité a encore fait couler encre et salive. Au lieu d’un rapport, les sénateurs se sont contentés de donner un état d’avancement des travaux. Litiges. Conflits. Antagonismes. Les sénateurs sont divisés sur le contenu du rapport poussant ainsi à la démission les pro-Martelly présents à la commission après la stratégie du camp adverse de bouder une séance prévue la veille.

L’ostentation de Joseph Michel Martelly vient seulement quelques heures après la démission de trois membres, proches de la présidence, en quête d’un nouveau mandat au Sénat de la République. Joseph Lambert, Youri Latortue et Yvon Buissereth qualifient de déstabilisateurs les autres membres de la commission spéciale sur la nationalité. Ces opposants, convertis en supporters inconditionnels du chef de l’État, accusent leurs collègues de vouloir renverser le pouvoir du 14 mai.

Comme à Hollywood, les actes se déroulent successivement. Démissions. Appel à la panique générale. Un véritable coup politique aurait été savamment orchestré par Michel Martelly, les membres du gouvernement et consorts, quelques heures après l’appel du fin politicien et conseiller de facto de Martelly, Joseph Lambert, de vider la rue en prévision de graves événements. De folles rumeurs en cascade. Pris de panique, les Port-au-Princiens ont connu un après-midi d’inquiétude.

Moïse Jean-Charles ne veut pas s’avouer vaincu. Il s’est décerné un satisfecit après la démission de ses collègues. Le président Martelly croit avoir mis fin à cette épisode. En dépit des secousses sismiques, rappelant l’expérience douloureuse du 12 janvier 2010, la politique continue d’occuper le devant de la scène. Un épisode est terminé. À quand le prochain ?




BÔ KAY NOU


Les fils info de Caraïbe Express
  • La UNE
  • Culture
  • Vos Sorties

   » Faites connaître ce site à un ami